May 17, 2019 / 7:57 AM / in 3 months

Echec des négociations Tories-Labour sur le Brexit

par Guy Faulconbridge et Andrew MacAskill

Le chef du Parti travailliste britannique Jeremy Corbyn a pris acte vendredi de l'échec des négociations menées depuis un mois et demi par le Labour avec le gouvernement conservateur de Theresa May pour tenter de sortir de l'impasse sur le Brexit et a prévenu que son parti voterait contre l'accord négocié avec les Européens. /Photo d'archives/REUTERS/Marko Djurica

LONDRES (Reuters) - Le chef du Parti travailliste britannique Jeremy Corbyn a pris acte vendredi de l’échec des négociations menées depuis un mois et demi par le Labour avec le gouvernement conservateur de Theresa May pour tenter de sortir de l’impasse sur le Brexit et a prévenu que son parti voterait contre l’accord négocié avec les Européens.

“Les discussions sur le Brexit sont allées aussi loin qu’il était possible”, écrit Jeremy Corbyn dans une lettre adressée à Theresa May.

Un porte-parole de Theresa May a reconnu cet échec mais a parlé de “réels progrès” sur certaines questions, tout en admettant de profondes divergences sur des dossiers comme les relations douanières et l’idée d’un second référendum.

Il a ajouté que le gouvernement étudiait les nouvelles mesures à prendre pour tenter de convaincre cette fois les députés conservateurs dissidents et les unionistes nord-irlandais du DUP de soutenir l’accord.

“Seul le parti conservateur peut mener à bien le Brexit”, a assuré vendredi Theresa May.

La BBC avait fait état vendredi matin de l’échec imminent des négociations Labour-Tories entamées après le report de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne du 29 mars au 31 octobre au plus tard.

Jeremy Corbyn a expliqué cet échec par la décision annoncée jeudi par Theresa May de fixer début juin le calendrier de l’élection d’un nouveau chef du Parti conservateur, et donc de son départ du pouvoir, dans la foulée d’un quatrième vote du Parlement sur l’Accord de Brexit.

VOTE DANS LA SEMAINE DU 3 JUIN

La décision des Tories de se choisir un nouveau dirigeant a rendu le gouvernement “encore plus instable et a sapé son autorité”, a estimé Jeremy Corbyn, selon lequel Theresa May “n’est plus en mesure de parvenir à une solution de compromis”.

Le chef du Labour a précisé qu’il s’opposerait une nouvelle fois à l’Accord de Brexit lorsque celui-ci sera soumis au vote de la Chambre des communes, ce que le gouvernement prévoit pour le moment de faire dans la semaine du 3 juin.

Face à l’échec des discussions entre Tories et Labour, le Royaume-Uni devrait se résigner à la tenue d’un nouveau référendum, a estimé pour sa part le travailliste Hilary Benn, président de la commission du Brexit au Parlement.

“Si les discussions ne mènent nulle part, alors de mon point de vue il n’y a qu’une conclusion possible”, a-t-il déclaré.

“Il n’y a que deux moyens de sortir de la crise du Brexit: soit le Parlement vote un accord, soit nous retournons devant le peuple britannique pour lui demander de trancher.”

La Chambre des communes a rejeté à trois reprises l’Accord de sortie de l’Union européenne négocié par Theresa May avec Bruxelles.

Les députés conservateurs eurosceptiques ont fait savoir jeudi qu’ils voteraient contre une quatrième fois, malgré les efforts de Theresa May pour les amadouer en promettant son départ.

Avec Kylie MacLellan; Tangi Salaün et Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below