May 16, 2019 / 8:45 AM / 5 months ago

Philippe laisse planer le doute sur sa candidature à Paris

"Vous verrez" : le Premier ministre Edouard Philippe a entretenu le mystère jeudi sur sa possible candidature à la mairie de Paris aux élections de 2020, se disant pour l'heure dévoué à la réussite de la majorité aux élections européennes et à la mise en oeuvre des engagements d'Emmanuel Macron. /Photo prise le 11 mai 2019/REUTERS/Vincent Kessler

PARIS (Reuters) - “Vous verrez” : le Premier ministre Edouard Philippe a entretenu le mystère jeudi sur sa possible candidature à la mairie de Paris aux élections de 2020, se disant pour l’heure dévoué à la réussite de la majorité aux élections européennes et à la mise en oeuvre des engagements d’Emmanuel Macron.

A l’approche de la mise en place de la commission nationale d’investiture de la République en marche (LaRem) pour les élections municipales, l’hypothèse d’une candidature de l’ancien maire du Havre a refait surface ces dernières semaines.

“Je suis toujours sidéré par le fait que personne n’apprenne rien du fonctionnement de nos institutions”, a réagi Edouard Philippe sur franceinfo à la question de savoir s’il fermait totalement la porte à cette éventualité.

“Moi je suis Premier ministre, mon objectif c’est de tenir les objectifs qui ont été fixés par le président de la République, c’est de faire en sorte que l’on puisse transformer ce pays, de faire en sorte qu’on aborde la campagne européenne de la meilleure des façons possibles”, a-t-il déclaré. “Mon objectif c’est que la liste que je soutiens obtienne le meilleur score possible”.

“Et ensuite mon deuxième objectif c’est de faire en sorte que les engagements pris par le président de la République soient tenus”, a-t-il poursuivi. “Et pour le reste vous verrez bien quand je vous en parlerai”.

La succession de la socialiste Anne Hidalgo nourrit les ambitions, notamment à LaRem qui avait obtenu de très bons scores dans la capitale aux élections législatives de 2017.

Pour l’heure, Cédric Villani, Mounir Mahjoubi, Benjamin Griveaux et Anne Lebreton sont candidats au sein du parti majoritaire. Le député de Paris Hugues Renson a pour sa part dit réserver sa décision pour après les élections européennes du 26 mai.

Depuis son arrivée à Matignon, Edouard Philippe a soufflé le chaud et le froid sur son avenir politique. En février dernier, il indiquait ainsi savoir “très bien” ce qu’il ferait après avoir été Premier ministre.

“Ça n’aura pas grand-chose à voir avec la politique, et ça m’ira très bien”, avait-il dit lors d’une émission sur LCI et RTL.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below