May 15, 2019 / 6:40 PM / 5 months ago

Européennes: Loiseau veut lutter contre l'immigration illégale, Bardella attaque Frontex

PARIS (Reuters) - Nathalie Loiseau, tête de liste de La République en Marche aux élections européennes, a plaidé mercredi pour une lutte renforcée contre l’immigration économique illégale au sein de l’UE lors d’un débat face à son rival du Rassemblement national Jordan Bardella, qui entend faire du scrutin du 26 mai “un référendum sur l’immigration”.

Nathalie Loiseau (photo) a plaidé mercredi pour une lutte renforcée contre l'immigration économique illégale au sein de l'UE lors d'un débat face à son rival du Rassemblement national Jordan Bardella. /Photo prise le 11 mai 2019/REUTERS/Vincent Kessler

La liste “Renaissance” de la majorité est donnée au coude à coude dans les sondages avec la liste du RN (ex-FN) avec un peu plus de 20% des intentions de vote en moyenne.

Interrogée sur BFM TV sur une récente déclaration (tronquée) qui a fait polémique - “Personne ne doit entrer en Europe s’il n’y est pas invité” -, Nathalie Loiseau, ex-ministre des Affaires européennes, a marqué une distinction entre le droit d’asile, “l’honneur de l’Europe”, qu’elle entend améliorer, et l’immigration économique illégale.

“Nous devons renforcer notre capacité à lutter contre cette immigration illégale en renforçant les frontières extérieures de l’Union européenne”, a-t-elle déclaré, appelant de ses voeux une montée en puissance rapide des effectifs de Frontex, l’Agence du corps européen de gardes-frontières et de garde-côtes.

Le Parlement européen s’est prononcé le 17 avril pour une augmentation des effectifs de Frontex - environ 2.000 agents aujourd’hui - à 10.000 en 2027.

“C’est trop tard”, a estimé Nathalie Loiseau. “La Commission (européenne) a dit 2020, si elle est capable de le faire, il faut le faire le plus vite possible”.

“On entend ça à chaque élection”, a répliqué Jordan Bardella.

“La réalité, c’est que ce 26 mai sera aussi un référendum sur l’immigration parce que votre gouvernement a battu tous les records : 262.000 titres de séjour par an, 50.000 mineurs isolés, 400.000 personnes présentes de manière clandestine dans notre pays (...), 95% des déboutés de l’asile ne sont pas reconduits à la frontière”, a-t-il affirmé.

La France a délivré 262.000 titres de séjour en 2017, soit une hausse de 13,7% sur un an, selon la Direction générale des étrangers en France (DGEF). Un chiffre qui s’explique notamment par une hausse de 35% des titres accordés à des réfugiés.

“Il faut rétablir des portes à la maison France. (...) Pas un mur, pas un barbelé, ça c’est votre caricature. (...) Je considère qu’il faut rétablir des frontières nationales, des frontières qui protègent”, a poursuivi le jeune élu RN.

Le Rassemblement national, a-t-il répété, veut “rompre avec l’espace Schengen pour rétablir les frontières nationales”.

“Aujourd’hui, a-t-il attaqué, Frontex ne lutte pas contre l’immigration clandestine, aujourd’hui Frontex c’est une hôtesse d’accueil pour migrants qui finance des campements”.

Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below