May 14, 2019 / 10:43 AM / 5 months ago

La France n'"oublie pas" l'otage Sophie Pétronin, assure Macron

La France "n'oublie pas" Sophie Pétronin, retenue en otage depuis son enlèvement par des hommes armés au Mali en décembre 2016, a assuré mardi Emmanuel Macron à l'occasion de l'hommage rendu aux deux commandos marine tués au Burkina Faso en libérant quatre autres otages, dont deux touristes français. /Photo prise le 14 mai 2019/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - La France “n’oublie pas” Sophie Pétronin, retenue en otage depuis son enlèvement par des hommes armés au Mali en décembre 2016, a assuré mardi Emmanuel Macron à l’occasion de l’hommage rendu aux deux commandos marine tués au Burkina Faso en libérant quatre autres otages, dont deux touristes français.

“Je pense à cet instant à Sophie Pétronin, toujours aux mains de ses ravisseurs, nous ne l’oublions pas, la France ne l’oublie pas”, a dit le chef de l’Etat lors d’une allocution dans la cour d’honneur des Invalides à Paris.

“Car la France est une nation qui n’abandonne jamais ses enfants quelles que soient les circonstances et fût-ce à l’autre bout de la planète”, a-t-il ajouté.

Sophie Pétronin, qui dirigeait une petite ONG franco-suisse venant en aide aux enfants souffrant de malnutrition, a été enlevée le 24 décembre 2016 à Gao, dans le nord du Mali, et est détenue depuis par le groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans (GSIM).

Dans une vidéo diffusé en juin 2018 - la dernière en date -, la septuagénaire était apparue très fatiguée et en avait appelé à Emmanuel Macron, estimant que le chef de l’Etat l’avait “oubliée”.

En novembre dernier, ses ravisseurs ont publié un communiqué faisant état d’une “dégradation de sa santé” et rejetant la faute sur le gouvernement français dont “l’obstination” a “empêché” la clôture de cette “affaire”.

Le fils de Sophie Pétronin, Sébastien Chadaud-Pétronin, qui interpelle régulièrement les autorités françaises, estime que sa mère est “sacrifiée” par le refus selon lui de la France de négocier avec les ravisseurs.

“Nous nous mobilisons pour elle et j’espère que rapidement elle sera parmi nous”, a assuré le chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian samedi, sans donner plus de précisions.

Sur RTL mardi matin, le chef d’état-major des armées françaises, le général François Lecointre, a indiqué ne pas avoir “d’élément sur l’endroit où est détenue Sophie Petronin”.

Marine Pennetier, avec Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below