May 12, 2019 / 10:03 AM / 7 months ago

Hommage appuyé de Jean-Luc Mélenchon aux Gilets jaunes

MARSEILLE (Reuters) - Le chef de la France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon, venu soutenir samedi à Marseille sa tête de liste aux élections européennes, Manon Aubry, en difficulté dans les sondages, a rendu hommage aux “Gilets jaunes” et lancé un appel au vote à son électorat.

Le chef de la France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon, venu soutenir samedi à Marseille sa tête de liste aux élections européennes, Manon Aubry, en difficulté dans les sondages, a rendu hommage aux "Gilets jaunes" et lancé un appel au vote à son électorat. /Photo prise le 11 mai 2019/REUTERS/Jean-Paul Pelissier

La France insoumise arrive en quatrième position pour le scrutin du 26 mai, avec environ 8% des intentions de vote, au coude-à-coude avec les Verts, alors que la liste Renaissance de la majorité présidentielle et celle du Rassemblement national (ex-Front national) se disputent la première place loin devant avec 20-22% des intentions. Ce qui rappelle le second tour de l’élection présidentielle de 2017 où le candidat centriste Emmanuel Macron était opposé au FN de Marine Le Pen.

«Gloire et honneur aux Gilets jaunes», a lancé Jean-Luc Mélenchon aux 500 personnes présentes, parmi lesquelles se trouvaient une trentaine de «Gilets jaunes ».

«Ils représentent ce qu’il y a de meilleur. Nous avons un point d’appui pour affronter la décennie qui vient, celle des effrois et des tumultes», a-t-il dit.

Trois listes “Gilets jaunes” ont été déposées pour les européennes.

Pour le député de Marseille, les députés qui entreront le 26 mai au Parlement de Strasbourg seront des “insoumis”.

«Vous allez élire des têtes dures, des insoumis. C’est de cela que vous avez besoin », a martelé Jean-Luc Mélenchon. «Vous êtes dans une période dangereuse, il faut des gens qui ne cèdent pas à la guerre et à la destruction de notre système”.

“JUSTICE CLIMATIQUE”

Il a aussi longuement fait référence au changement climatique et à la pollution, un thème auquel sont sensibles les “Gilets jaunes”. La mer Méditerranée comptera «plus de plastiques en 2050 que de poissons», a-t-il lancé.

Le leader de La France insoumise s’est prononcé pour la création d’un «tribunal international de justice climatique» et contre la militarisation de l’espace.

Les responsables de LFI ont réaffirmé leur volonté d’incarner une alternative entre « l’extrême marché et l’extrême droite» portés, selon eux, par les deux listes en tête des sondages, la LaRem et le RN.

«On est en train de nous confisquer cette élection et de rejouer le deuxième tour de l’élection présidentielle. Face au duo mis en scène au niveau national, on a fait le choix de l’alliance internationale », a précisé Manon Aubry en marge de la réunion publique.

La tête de liste était entourée par les représentants de la gauche radicale regroupée dans « Maintenant le peuple», mouvement politique européen fondé l’an dernier à Lisbonne par plusieurs partis de gauche.

«Il faut lutter jusqu’au bout, comme un Gilet jaune», a dit Jean-Luc Mélenchon. «Et se méfier des gens qui vous apportent des cadeaux », a-t-il conclu dans une allusion aux mesures d’augmentation du pouvoir d’achat prévues par le gouvernement pour répondre à la crise des “Gilets jaunes”.

Jean-François Rosnoblet, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below