May 8, 2019 / 3:29 PM / 3 months ago

Libye: Macron appelle à une trêve, Sarraj invite Paris à plus de clarté

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron, qui s’est entretenu mercredi avec le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj, a appelé à une trêve sans conditions en Libye, sous supervision internationale, alors que l’offensive armée des forces du maréchal Khalifa Haftar se poursuit contre Tripoli.

A Tripoli, en Libye. Emmanuel Macron a appelé mercredi à une trêve sans conditions en Libye, avec la délimitation d'une ligne de cessez-le-feu sous supervision internationale, rapporte la présidence française dans un communiqué. /Photo prise le 5 mai 2019/REUTERS/Ayman al-Sahili

Fayez al-Sarraj, en tournée en Europe pour s’assurer des soutiens face à “l’agression” de son rival, a été reçu à la mi-journée à Paris, après Rome et Berlin. Il pourrait se rendre également à Londres.

Emmanuel Macron a rappelé la volonté de la France d’aider à la relance d’un processus politique en Libye, alors que l’opération militaire de l’homme fort de l’Est, lancée le 4 avril, paraît diminuer d’intensité en cette période de ramadan.

“Rappelant qu’il n’existe pas de solution militaire au conflit libyen et pour mettre un terme à l’offensive militaire lancée vers Tripoli, le président de la République a encouragé un cessez-le-feu sans conditions”, peut-on lire dans un communiqué de l’Elysée.

“Il a souligné la nécessité de protéger les populations civiles. Dans ce contexte, la proposition a été avancée d’une délimitation de la ligne de cessez-le-feu, sous supervision internationale, pour en définir le cadre précis”, est-il précisé.

Il a également été proposé de “mettre en place, dès les prochains jours, une évaluation du comportement des groupes armés en Libye, y compris ceux qui relèvent directement du gouvernement d’entente nationale, en lien étroit avec l’Onu”.

Le Royaume-Uni a soumis un projet de résolution au Conseil de sécurité de l’Onu en vue d’un cessez-le-feu entre les belligérants mais l’initiative se heurte à l’opposition de la Russie et des Etats-Unis.

SARRAJ INVITE PARIS À UNE “POSITION PLUS CLAIRE”

Emmanuel Macron a profité de sa rencontre avec le chef du gouvernement libyen d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, pour tenter de désamorcer les critiques d’une partie des membres du GNA sur un “double jeu” présumé des Français, qui soutiendraient Khalifa Haftar.

Paris s’en défend et Emmanuel Macron a réaffirmé mercredi “le soutien de la France au gouvernement d’entente nationale, avec lequel la France poursuivra sa coopération”, selon le communiqué de l’Elysée.

“Il y a eu une manière de répandre une sorte d’image ou de rumeur selon laquelle la France était contre le gouvernement libyen et en faveur de cette offensive militaire qui nous semble totalement inacceptable et injuste”, faisait valoir mardi une source à l’Elysée.

Fayez al-Sarraj a qualifié la rencontre de “positive”, estimant sur France 24 que le président français avait été “très compréhensif”, mais il a invité la France à “prendre une position plus claire” à l’avenir.

“Personne ne peut douter de nos efforts” dans la lutte contre le terrorisme, priorité de la France, a-t-il notamment souligné.

Prié de dire s’il était disposé à reprendre les discussions avec le maréchal Haftar, Fayez al-Sarraj a estimé que l’officier ne pouvait “plus représenter l’est de la Libye.”

“J’ai dit au président Macron qu’il faudrait trouver une élite sérieuse, politique - des universitaires, des intellectuels... qui soient vraiment les représentants du côté Est”, a-t-il dit sur France 24.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMC), les combats ont fait 443 morts, plus de 2.000 blessés et déplacé des dizaines de milliers de personnes.

Sophie Louet avec Ahmed Elumami à Tripoli

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below