May 7, 2019 / 8:07 AM / 7 months ago

La construction d'un 3e porte-avions chinois bien avancée

HONG KONG/PEKIN (Reuters) - La construction d’un troisième porte-avions chinois, d’une taille supérieure à celle des deux premiers, est bien avancée, selon des images satellites obtenues par un centre de réflexion américain.

La construction d'un troisième porte-avions chinois, d'une taille supérieure à celle des deux premiers, est bien avancée, selon des images satellites obtenues par un centre de réflexion américain. /Photo diffusée le 7 mai 2019/REUTERS/CSIS/ChinaPower/Maxar Technologies 2019

Ces images prises en avril, fournies à Reuters par le Center for Strategic and International Studies (CSIS) à Washington, montrent qu’il y a une intense activité au cours des six derniers mois autour d’un bâtiment de grande taille dans le chantier naval de Jiangnan, près de Shanghai.

La Chine n’a pas confirmé qu’elle construisait un troisième porte-avions, malgré des indications en ce sens dans les médias officiels, et toutes les informations au sujet de son programme aéronaval sont classées secret défense.

Dans son rapport annuel sur la modernisation de l’armée chinoise, publié la semaine dernière, le Pentagone rapportait que les travaux avaient commencé, mais aucune image du bâtiment n’avait été rendue publique jusqu’à présent.

Tous les services de renseignement occidentaux et des pays asiatiques affectés par l’expansionnisme de Pékin cherchent à obtenir des informations sur le futur porte-avions qui devrait considérablement renforcer la capacité de projection de l’Armée populaire.

La Chine dispose pour le moment d’un bâtiment de conception soviétique, acheté à l’Ukraine en 1998, et d’un second navire construit sur le même modèle, en cours d’essai. Ils ne peuvent embarquer que 25 appareils chacun et le système de catapulte dont ils sont équipés limite les modèles d’avions et l’armement utilisables.

PLUS GRAND QUE LE CHARLES-DE-GAULLE

La construction d’un porte-avions de conception entièrement chinoise est considérée comme un élément clé du programme de modernisation de l’armée chinoise piloté par le président Xi Jinping, à l’heure où Pékin conteste de plus en plus ouvertement la supériorité stratégique des Etats-Unis en Asie.

Les images du CSIS montrent plusieurs sections du navire, surnommé Type 002, qui laissent penser aux experts que celui-ci sera plus grand que le porte-avions français Charles-de-Gaulle (42.500 tonnes), sans toutefois rivaliser avec les mastodontes américains de 100.000 tonnes.

Selon l’un des experts, il apparaît désormais certain que le bateau en cours d’assemblage dans plusieurs hangars de la taille d’un terrain de football et dans un bassin de flottaison sur les rives du fleuve Yangtze, est bien un porte-avions de nouvelle génération.

“Si ce n’est pas le cas, on se demande bien quel genre de bâtiment de grande taille cela pourrait être”, a-t-il ajouté.

Pour les experts, il est encore trop tôt pour dire s’il s’agira d’un porte-avions à propulsion nucléaire, comme c’est déjà le cas de certains sous-marins chinois, mais il semble acquis que le bâtiment surclassera ceux des pays de la région, Japon et Inde inclus.

Selon les médias officiels chinois, Pékin entend se doter d’au moins six porte-avions, là où les Etats-Unis en possèdent onze. Le ministère chinois de la Défense n’a pas répondu aux sollicitations de Reuters à ce sujet.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below