May 3, 2019 / 1:01 PM / 6 months ago

Affaire de tueur en série: le chef de la police chypriote limogé

Le président chypriote, Nicos Anastasiades, a démis de ses fonctions vendredi le chef de la police nationale, Zacharias Chrysostomou, pour manquements dans l'enquête sur une affaire de tueur en série qui a déjà valu son poste au ministre de la Justice. /Photo d'archives/REUTERS/Yorgos Karahalis

ATHENES (Reuters) - Le président chypriote, Nicos Anastasiades, a démis de ses fonctions vendredi le chef de la police nationale, Zacharias Chrysostomou, pour manquements dans l’enquête sur une affaire de tueur en série qui a déjà valu son poste au ministre de la Justice.

Les corps de quatre femmes assassinées ont été retrouvés au cours des trois dernières semaines en trois endroits à l’ouest de la capitale, Nicosie.

Des enquêtes sont en cours sur trois autres disparitions inquiétantes, dont deux petites filles de six et huit ans, le suspect, un militaire de carrière de 35 ans qui est en détention provisoire, ayant avoué un total de sept crimes.

Depuis la découverte accidentelle d’un premier corps par des touristes dans le puits d’une mine désaffectée, le 14 avril dernier, la police est accusée d’avoir négligé les enquêtes sur des disparitions inquiétantes, en dépit de signalements.

Ce fut notamment le cas pour Marry Rose Tuburcio, une Philippine âgée de 39 ans qui est à ce jour la seule des quatre victimes découvertes à avoir été identifiée.

Lorsque des proches se sont rendus dans un commissariat pour signaler la disparition de cette femme et de sa fille de six ans, en mai 2018, la police leur a répondu qu’elles s’étaient sans doute rendues dans la partie nord de l’île, la République turque de Chypre du nord, qui a fait sécession après l’intervention militaire turque de 1974.

Le président Anastasiades a fait état vendredi de “négligences vraisemblables” de la part de la police dans l’enquête sur les disparitions de personnes, et, a-t-il dit, ces négligences l’ont conduit à démettre le chef de la police nationale.

“J’ai eu la mission désagréable de mettre un terme à vos fonctions de chef de la police de Chypre”, a écrit le président dans une lettre adressée à Zacharias Chrysostomou et publiée par la presse.

Jeudi, le ministre de la Justice, Ionas Nicolaou, dont les services supervisent les forces de police, avait démissionné en expliquant que sa décision ne préjugeait pas d’éventuelles responsabilités, mais en reconnaissant qu’il y avait sans doute eu des manquements dans la manière dont la police avait enquêté sur des disparitions de femmes qui lui avaient été signalées.

Michele Kambas; Henri-Pierre André et Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below