May 2, 2019 / 10:03 AM / 5 months ago

Une commission britannique préconise la neutralité carbone d'ici 2050

La Grande-Bretagne devrait se fixer pour objectif de réduire à néant d'ici 2050 ses émissions nettes de gaz à effet de serre, recommandent les conseillers du gouvernement en matière de climat dans un rapport publié jeudi. /Photo prise le 7 avril 2019/REUTERS/Régis Duvignau

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne devrait se fixer pour objectif de réduire à néant d’ici 2050 ses émissions nettes de gaz à effet de serre, recommandent les conseillers du gouvernement en matière de climat dans un rapport publié jeudi.

Parvenir à cette neutralité carbone (1) passera par un arrêt progressif des ventes de véhicules neufs à essence ou diesel d’ici 2030 et par une réduction de 20% de la consommation de viande de boeuf et d’agneau et de produits laitiers.

Les experts de la Commission britannique sur le changement climatique (CCC) estiment qu’il faudra aussi envisager des restrictions en matière de transport aérien à moins que les constructeurs d’avions développent de nouveaux carburants moins “carbonés”.

L’objectif actuel des pouvoirs publics britanniques est de réduire d’ici 2050 les émissions de gaz à effet de serre de 80% par rapport à ce qu’elles étaient en 1990. Pour les militants climat, cette baisse ne suffira pas à respecter les engagements pris fin 2015 à Paris pour tenter de limiter le réchauffement climatique sous les 1,5°C d’ici la fin du siècle.

Le rapport de la Commission britannique sur le changement climatique intervient alors que les opérations coup de poing du collectif Extinction Rebellion ont replacé la question climatique sur le tout devant de l’actualité au Royaume-Uni après des mois focalisés sur la question du Brexit.

La commission chiffre le coût de ses recommandations entre 1 et 2% du produit intérieur brut de la Grande-Bretagne mais précise que les coûts d’un report ou de l’inaction seraient bien plus élevés.

Selon un sondage ComRes publié mercredi, plus de la moitié des Britanniques (54%) sont d’accord pour dire que le changement climatique peut conduire l’humanité à sa perte, contre un quart qui pensent le contraire.

(1) L’accord de Paris sur le climat définit la neutralité carbone, ou zéro émissions nettes, comme l’équilibre entre les émissions de gaz à effet serre dans l’atmosphère et les absorptions anthropiques par les puits de carbone (absorptions par les forêts, les prairies, les sols agricoles et les zones humides et certains procédés industriels, tels que la capture et le stockage de carbone).

Susanna Twidale avec Nina Chestney; Henri-Pierre André pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below