May 1, 2019 / 12:21 PM / 7 months ago

Les attaques antisémites en hausse de 13% dans le monde

JERUSALEM (Reuters) - Les attaques antisémites dans le monde ont progressé de 13% en 2018 par rapport à l’année précédente, et le plus grand nombre de cas se sont produits dans les grandes démocraties occidentales, dont les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, selon un rapport annuel publié mercredi par l’université de Tel-Aviv.

Les attaques antisémites dans le monde ont progressé de 13% en 2018 par rapport à l'année précédente, et le plus grand nombre de cas se sont produits dans les grandes démocraties occidentales, selon un rapport annuel publié mercredi par l'université de Tel-Aviv. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

“L’antisémitisme n’est plus un enjeu confiné aux pratiques du triangle formé par l’extrême gauche, de l’extrême droite et les islamistes radicaux, il s’est banalisé et est devenu une part intégrale de l’existence”, écrit le Centre Kantor pour l’étude des communautés juives contemporaines en Europe, qui produit ce rapport chaque année.

Quelque 387 attaques antisémites y sont recensées.

Le rapport en dénombre plus de 100 pour les seuls Etats-Unis, où un tireur isolé a tué onze fidèles le 27 octobre dernier dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Cette attaque, menée par un homme qui a fait irruption dans le lieu de culte en criant “tous les juifs doivent mourir”, est la plus meurtrière jamais commise contre des juifs sur le territoire des Etats-Unis.

Selon des données publiées en novembre dernier par le FBI, les “crimes de haine” commis aux Etats-Unis ont bondi de 17% en 2017, dont une progression de 37% pour les crimes à caractère antisémite.

“Le développement le plus troublant, qui va en s’intensifiant depuis 2016, c’est que les juifs dans certains pays ont le sentiment de vivre dans un état d’urgence du fait de la progression continue, plus particulièrement en Europe occidentale et en Amérique du Nord, des manifestations d’antisémitisme”, poursuit le rapport du Centre Kantor, rattaché à l’université de Tel-Aviv.

+74% EN FRANCE

En France, où vit la plus importante communauté juive d’Europe, les attaques antisémites ont bondi de 74%, passant de 311 à 541 cas.

“Alors que les attaques antisémites en France étaient depuis l’an 2000 principalement liées à une importation du conflit israélo-palestinien et dérivaient d’un islamisme radical, il apparaît en 2018 que des formes plus traditionnelles de l’antisémitisme ont ré-émergé”, écrit le rapport.

Le Centre Kantor consacre aussi un passage de son rapport au mouvement disparate des “Gilets jaunes” et à “l’infiltration d’éléments antisémites venus de l’extrême-gauche et de l’extrême-droite”.

La progression est de 70% en Allemagne.

Dans ces deux pays, écrit le rapport, la poussée de mouvements d’extrême droite et la prévalence de l’antisémitisme parmi la communauté musulmane expliquent ce bond.

En Grande-Bretagne, 68 attaques antisémites ont été enregistrées, et le rapport les attribue en partie au climat de nationalisme xénophobe créé par le Brexit. Il accuse aussi “les opinions antisémites virulentes, déguisées en antisionisme” de Jeremy Corbyn, le dirigeant du Parti travailliste, la principale formation de l’opposition - accusations que rejette le chef du Labour.

“Pour la première fois dans leur longue histoire, les juifs de Grande-Bretagne qui ont le sentiment d’avoir perdu leur patrie politique s’interrogent sur leur avenir en Grande-Bretagne.

Maayan Lubell; Henri-Pierre André pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below