April 30, 2019 / 9:54 AM / 4 months ago

Abdication de l'empereur japonais Akihito, une première en 200 ans

TOKYO (Reuters) - Akihito a prononcé mardi ses derniers mots en tant qu’empereur du Japon après 29 ans de règne lors de sa cérémonie d’abdication au palais impérial de Tokyo, la première d’un souverain japonais depuis 1817.

Akihito a prononcé mardi ses derniers mots en tant qu'empereur du Japon après 29 ans de règne lors de sa cérémonie d'abdication au palais impérial de Tokyo, la première d'un souverain japonais depuis 1817. /Photo prise le 30 avril 2019/REUTERS/Kyodo

Agé de 85 ans, le populaire Akihito a été le premier monarque à monter sur le trône du Chrysanthème - en 1990 - aux termes de la Constitution japonaise d’après-guerre, qui définit l’empereur comme un “symbole de l’Etat et de l’unité du peuple” mais n’a aucun pouvoir politique. Son père Hirohito était considéré comme une figure divine jusqu’à la capitulation du pays en 1945, date à laquelle il a renoncé à cette définition.

Akihito avait créé la surprise en annonçant en 2016 son intention d’abdiquer, invoquant son âge avancé et son état de santé, ayant notamment été soigné pour un cancer de la prostate.

“Au peuple qui m’a accepté et soutenu comme symbole, j’exprime mes remerciements du fond du coeur”, a déclaré l’empereur lors d’une brève cérémonie d’abdication dans la salle Matsu no ma (salle des pins) du palais impérial.

“Avec l’impératrice, j’espère du fond du coeur que la nouvelle ère Reiwa qui commence demain sera pacifique et fructueuse, et je prie pour la paix et le bonheur de notre pays et du peuple du monde”, a ajouté Akihito, au côté de son épouse Michiko, vêtue de blanc et de gris.

Environ 300 convives dont le Premier ministre Shinzo Abe, le prince héritier Naruhito et la princesse Masako, les présidents des deux chambres du Parlement et les juges de la Cour suprême, ont assisté à la cérémonie retransmise en direct à la télévision.

“Tout en gardant dans nos coeurs le chemin parcouru par l’empereur, nous ferons tous les efforts possibles pour créer un avenir brillant plein de paix et d’espoir pour un Japon fier”, a déclaré Shinzo Abe en préambule aux propos de l’empereur.

Avant d’abdiquer, Akihito a annoncé son renoncement à ses ancêtres et aux dieux dans plusieurs sanctuaires du palais impérial. Il a honoré la déesse du soleil Amaterasu Omikami, dont est issue la dynastie impériale selon la mythologie.

La dernière déclaration d’Akihito en tant qu’empereur a mis fin à l’ère Heisei (“Accomplissement de la paix”).

L’accession au trône de Naruhito, 59 ans, interviendra mercredi et marquera l’avènement d’une nouvelle ère impériale, Reiwa (“Belle harmonie”).

Le nom de l’ère - ou “gengo” - est très largement utilisé au Japon: sur les pièces de monnaie, les calendriers, les journaux et les documents officiels.

Linda Sieg et Kiyoshi Takenaka; Jean Terzian et Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below