April 29, 2019 / 2:07 PM / 4 months ago

Les libertés fondamentales en danger, dit le président de la CNCDH

Les libertés fondamentales sont mises en danger en France au nom de la sécurité, estime lundi le nouveau président de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH), Jean-Marie Delarue (photo), dans un entretien au Monde. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - Les libertés fondamentales sont mises en danger en France au nom de la sécurité, estime lundi le nouveau président de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), dans un entretien au Monde.

“Nous n’avions pas besoin de nouvelles lois pour mettre en prison des terroristes. Et ça n’est pas plus le cas aujourd’hui”, estime Jean-Marie Delarue, nommé ce mois-ci pour trois ans à la tête de la commission. Il cite les législations antiterroristes (la dernière en date l’an dernier), mais aussi la loi “anticasseurs” adoptée en mars sur fond de contestation des “Gilets jaunes”.

Créée en 1947, la CNCDH est une autorité administrative indépendante, accréditée auprès des Nations unies, qui s’assure notamment du respect des engagements internationaux de la France en matière de droits de l’homme.

“Par ces lois nouvelles, on installe une distinction entre le Français ordinaire, qui a tous les droits, et le Français suspect, qui a droit à des procédures particulières, à des juges particuliers (...) Cette dernière catégorie ne cesse de s’élargir”, poursuit le conseiller d’Etat.

“Désormais, il suffit de se trouver dans les environs d’une manifestation pour devenir un Français suspect faisant l’objet de mesures extraordinaires, comme des fouilles”, dit-il visant plus particulièrement la loi “anticasseurs”.

“Il est par ailleurs très inquiétant de voir des gouvernements donner toujours raison à leur police”, ajoute-t-il, déplorant un manque d’intérêt dans l’opinion. “C’est grave! Comme si toutes ces lois successives avaient fini par tétaniser la protestation, comme si tout cela n’intéressait pas l’opinion”.

Julie Carriat, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below