April 28, 2019 / 2:06 PM / 4 months ago

Hong Kong: Manifestation contre une loi sur l'extradition

HONG KONG (Reuters) - Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche dans le centre de Hong Kong pour réclamer l’abandon d’un projet de loi qui autoriserait des extraditions vers la Chine continentale pour y être jugé par la justice chinoise.

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche dans le centre de Hong Kong pour réclamer l'abandon d'un projet de loi qui autoriserait des extraditions vers la Chine continentale pour y être jugé par la justice chinoise. /Photo prise le REUTERS/Tyrone Siu

Les manifestants redoutent que cette mesure vienne limiter les droits et les libertés publiques dans l’ancienne colonie britannique restituée à la Chine par la Grande-Bretagne en 1997.

Nombre des protestataires ont défilé dans le calme pendant plus de trois heures à travers les quartiers commerçants de Causeway Bay et Wanchai avant que plusieurs milliers d’entre eux passent la soirée devant les locaux du Conseil législatif et ceux du gouvernement de la région.

Selon la police, cette manifestation a rassemblé 22.800 personnes mais selon les organisateurs, les participants étaient plus de 130.000, ce qui en ferait l’une des plus grandes manifestations dans la ville depuis plusieurs années.

“Les habitants de Hong Kong et les visiteurs qui viennent à Hong Kong perdraient leur droit à ne pas être extradés vers la Chine continentale. Ils seraient soumis à un système légal injuste sur le continent”, a déclaré le militant et ancien député Leung Kwok-hung.

Certains jeunes manifestants ont expliqué qu’ils s’inquiétaient de se rendre sur le continent alors que le gouvernement chinois tente d’encourager la jeunesse hong-kongaise à renforcer ses liens avec la Chine méridionale.

La différence de critères en matière de droits de l’homme entre Hong Kong et le continent est trop importante pour être comblée, a estimé un manifestant, auxiliaire juridique.

“S’ils vous accusent d’un délit, vous êtes foutu”, a-t-il précisé.

Les manifestants ont également demandé la démission de Carrie Lam, la gouverneure de la région administrative spéciale, qu’ils accusent d’avoir “trahi” Hong Kong.

Certains ont ouvert des parapluies jaunes en souvenir du mouvement prodémocratique Occupy qui avait mobilisé une partie de la jeunesse pendant onze semaines en 2014.

Jessie Pang et Greg Torode; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below