April 10, 2019 / 1:36 PM / 8 months ago

Des scientifiques dévoilent la première image d'un trou noir

WASHINGTON (Reuters) - Une équipe internationale de scientifiques a dévoilé mercredi la toute première image d’un trou noir, une avancée en astrophysique qui donne un aperçu de ces “monstres” de l’univers dont les champs gravitationnels sont si denses qu’aucune matière ni aucune lumière y pénétrant ne parviennent à en sortir.

Une équipe internationale de scientifiques a dévoilé mercredi la toute première image d'un trou noir, une avancée en astrophysique qui donne un aperçu de ces "monstres" de l'univers dont les champs gravitationnels sont si denses qu'aucune matière ni aucune lumière y pénétrant ne parviennent à en sortir. /Image diffusée le 10 avril 2019/Event Horizon Telescope Collaboration

L’image a été présentée lors d’une conférence de presse simultanée dans six villes: Washington, Bruxelles, Santiago, Shanghai, Taipei et Tokyo.

Elle est le résultat d’un projet de recherche collectif, baptisé EHT (Event Horizon Telescope) et entamé en 2012. Il consiste à tenter d’observer directement l’environnement immédiat d’un trou noir à l’aide d’un réseau mondial de télescopes reliés en interférométrie, et situés en Arizona, à Hawaï, au Mexique, au Chili, en Espagne, en Antarctique, en France et au Groenland.

Première image d’un trou noir diffusée par Event Horizon Telescope Collaboration/via REUTERS

L’image révèle ce trou noir situé au centre de la galaxie Messier 87 (ou M87), à 54 millions d’années-lumière de la Terre.

Les trous noirs sont des entités célestes à la densité phénoménale. En astrophysique, l’horizon d’un trou noir (ou “event horizon” en anglais) est la frontière, le point au-delà duquel toute chose - étoiles, planètes, gaz, poussières, lumière et toutes formes de radiation électromagnétique - est “avalée” par le trou noir et disparaît dans le néant.

“C’est un jour extraordinaire pour l’astrophysique. Nous sommes en train de voir l’invisible”, s’est réjouie la directrice de l’US National Science Foundation, France Córdova.

Sur la photo, le cercle de lumière se situe à l’extérieur de “l’horizon”, soit dans l’entourage immédiat du trou noir dont il révèle la silhouette ou l’ombre.

Cette avancée est une nouvelle confirmation de la loi de la relativité générale publiée en 1915 par Albert Einstein pour expliquer les lois de la gravité et de leur relation avec d’autres forces naturelles.

“La taille et la forme de cette ombre coïncident avec les prédictions précises de la théorie générale de la relativité d’Einstein”, a noté l’astrophysicien Dimitrios Psaltis, de l’Université de l’Arizona.

Les chercheurs du projet EHT ont récupéré les premières données en avril 2017 au moyen de télescopes répartis entre l’Arizona, Hawaï, le Mexique, le Chili, l’Espagne et l’Antarctique.

Des observations menées depuis des télescopes en France et au Groenland sont venues s’ajouter au projet.

“Nous avons réussi quelque chose qu’on jugeait impossible il y a une génération à peine”, a commenté l’astrophysicien Sheperd Doeleman, directeur de l’Event Horizon Telescope au Center for Astrophysics dépendant de Harvard & Smithsonian.

Eric Faye et Henri-Pierre André pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below