April 9, 2019 / 8:08 AM / 6 months ago

France: L'OCDE préconise de garder le cap des réformes

PARIS (Reuters) - L’OCDE engage le gouvernement à poursuivre sur sa lancée concernant les réformes tout en renforçant la maîtrise des dépenses publiques afin de parvenir à une “croissance plus forte et plus inclusive”.

L'OCDE engage le gouvernement à poursuivre sur sa lancée concernant les réformes tout en renforçant la maîtrise des dépenses publiques afin de parvenir à une "croissance plus forte et plus inclusive". /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier

Dans son rapport bisannuel sur l’économie française publié mardi, l’Organisation de coopération et de développement économiques souligne que “la poursuite des réformes favorables à la croissance, dans la lignée de celles prises sur la période récente, est primordiale pour réduire davantage le chômage”.

“Certains impacts négatifs éventuels à court terme de ces réformes sur certaines catégories de la population devraient cependant être compensés pour favoriser leur acceptabilité”, précise l’organisation basée à Paris, au lendemain de la restitution du “grand débat” conçu par l’exécutif comme une voie de sortie à la crise des “Gilets jaunes”.

Une mise en garde qui résonne avec les gestes consentis par le gouvernement ces derniers mois pour tenter d’apaiser la contestation sociale, qu’il s’agisse de l’abandon pour 2019 de la hausse de la fiscalité sur les carburants qui a contribué à déclencher la crise mi-novembre, ou encore de la série de mesures d’urgence en faveur du pouvoir d’achat annoncées en décembre, pour un montant de près de dix milliards d’euros.

Alors qu’Emmanuel Macron doit encore préciser les orientations retenues à l’issue de trois mois de concertation, l’OCDE insiste sur le fait qu’”une croissance plus forte et plus inclusive demandera de poursuivre des réformes ambitieuses”.

LES CLASSES MOYENNES PRINCIPALES BÉNÉFICIAIRES

Selon ce bilan, les réformes déjà mises en oeuvre par le gouvernement “pourraient faire gagner 3,2% de PIB (produit intérieur brut) par habitant à un horizon de dix ans” et elles “bénéficieraient pour l’essentiel” aux ménages des classes moyennes et moyennes inférieures.

L’OCDE estime par ailleurs que ses propres préconisations - parmi lesquelles une accentuation de la réduction de la dépense publique qui permettrait de réduire les impôts de production ou encore un relèvement progressif de l’âge effectif du départ à la retraite à 64 ans d’ici 2025 - porteraient l’accroissement du PIB par habitant à 5,1% au bout d’une décennie.

Edouard Philippe a exprimé lundi la volonté d’accélérer les baisses d’impôts, une évolution indissociable selon lui d’une réduction de la dépense publique.

En revanche la question de l’âge du départ à la retraite et d’un éventuel allongement de la durée du travail pour financer la dépendance continue de susciter des remous dans les rangs de la majorité.

Certaines des préconisations de l’OCDE figurent déjà à l’agenda du gouvernement, comme la limitation du recours abusif aux contrats courts ou le regroupement de certaines aides sociales, dont celles au logement, et de la prime d’activité, que l’exécutif compte fusionner dans un futur “revenu universel d’activité” (RUA).

L’OCDE prévient cependant que la mise en oeuvre de nouvelles réformes “nécessitera des mécanismes de compensation adéquats afin qu’elles soient perçues comme un moyen de promouvoir l’égalité des chances”. Elle précise également que “pour être acceptable socialement et faisable politiquement, l’agenda de réformes devra être introduit sans complètement éliminer les droits acquis”.

A plus court terme, l’OCDE a confirmé sa prévision établie début mars d’une croissance de l’économie française de 1,3% cette année (dont environ 0,4 point du fait des mesures d’urgence en faveur du pouvoir d’achat annoncées en décembre). Elle anticipe une évolution au même rythme l’an prochain.

Le scénario retenu par le gouvernement est légèrement plus optimiste, avec une progression du PIB attendue à 1,4% en 2019 et en 2020, selon le programme de stabilité rendu public la semaine dernière.

Myriam Rivet, édité par Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below