April 7, 2019 / 4:20 PM / 4 months ago

France: Le service national universel ouvert à 40.000 jeunes en 2020

Le service national universel (SNU), qui doit être testé en juin pendant deux semaines par quelques milliers de volontaires dans treize départements pilotes, sera élargi en 2020 à l'ensemble des départements français et ouverts à 40.000 jeunes, a annoncé dimanche Gabriel Attal (photo), secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - Le service national universel (SNU), qui doit être testé en juin pendant deux semaines par quelques milliers de volontaires dans treize départements pilotes, sera élargi en 2020 à l’ensemble des départements français et ouverts à 40.000 jeunes, a annoncé dimanche Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale.

“Dès l’an prochain en 2020, l’ensemble des départements français participeront au service national universel et (...) on pourrait accueillir autour de 40.000 jeunes”, a déclaré Gabriel Attal sur France 3.

“On va mettre les moyens pour que ce soit possible”, a-t-il ajouté.

Le secrétaire d’Etat a salué un “vrai engouement” autour de cette phase de préfiguration, précisant que les candidatures continuaient d’affluer alors même que l’objectif des 3.000 volontaires dans les 13 départements pilotes a déjà été atteint, avec “autant de garçons que de filles”.

Appelé à devenir obligatoire à terme, le SNU devrait comporter une première phase “de cohésion” d’une durée d’un mois maximum dont une quinzaine de jours en hébergement collectif et une “période d’engagement” prenant la forme d’une mission d’intérêt général.

La seconde phase, d’”engagement volontaire”, permettra la poursuite de cette mission pendant au moins trois mois auprès d’associations, de collectivités ou de services publics, par exemple auprès de l’armée, la police ou les services des pompiers par exemple.

Gabriel Attal a confirmé que “les jeunes qui feront la phase de cohésion du service national universel auront une prise en charge du code de la route” et précisé qu’une éventuelle intégration du permis de conduire pendant le SNU faisait “partie des sujets sur lesquels on travaille (...) dans le cadre du grand débat”.

Myriam Rivet, édité par Eric Faye

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below