April 5, 2019 / 6:50 PM / 8 months ago

Air Cocaïne: Les deux pilotes d'Air Cocaïne condamnés à six ans de prison

AIX-EN-PROVENCE, Bouches-du-Rhône (Reuters) - La Cour d’assises spéciale d’Aix-en-Provence a jugé coupable vendredi les principaux protagonistes de l’affaire “Air Cocaïne”, une affaire de trafic de stupéfiants par avion entre la France, l’Equateur et la République dominicaine, condamnant le commanditaire à 18 ans de réclusion et deux pilotes à six ans de prison chacun.

La Cour d'assises spéciale d'Aix-en-Provence a jugé coupable vendredi les principaux protagonistes de l'affaire "Air Cocaïne", une affaire de trafic de stupéfiants par avion entre la France, l'Equateur et la République dominicaine, condamnant le commanditaire à 18 ans de réclusion et deux pilotes à six ans de prison chacun. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Le parquet avait requis des peines allant de deux ans à 25 ans de prison pour les neuf prévenus jugés dans cette affaire, estimant qu’ils ne pouvaient ignorer l’existence de ce trafic.

L’affaire dite “Air Cocaïne” avait débuté en mars 2013 avec l’interpellation des deux pilotes, Bruno Odos et Pascal Fauret, et de deux autres Français dans un avion Falcon 50 à bord duquel avaient été embarqués près de 700 kilos de cocaïne dans 26 valises.

Les quatre hommes, qui ont toujours clamé leur innocence, ont été mis en examen en mai 2013 par la justice française pour “importation de produits stupéfiants en bande organisée et association de malfaiteurs”.

L’énoncé du verdict par la cour, après près de dix heures de délibérations, s’est déroulé dans un climat tendu, les familles accueillant avec difficulté la sentence des juges.

“Ils ont des casiers vierges, ils n’ont fait que leur travail. C’est pire que la justice dominicaine”, s’est écrié le fils d’un des condamnés.

Les deux pilotes ont déjà été condamnés par la justice dominicaine à 20 ans de prison pour trafic de drogue. Placés en résidence surveillée, ils ont été exfiltrés en octobre 2015 par un mystérieux commando, auquel a participé le spécialiste français de la sûreté aérienne Christophe Naudin, qui a été entendu comme témoin par la cour.

Le commanditaire du trafic, Ali Bouchareb, a été le plus fortement condamné avec une peine de 18 ans en raison notamment selon la cour d’un “état de récidive”. Franck Colin présenté comme “l’épicentre du dossier”, celui qui “distribue les rôles et joue les arbitres”, a été condamné à 12 années de réclusion.

Deux des neuf prévenus ont été acquittés par la cour.

“C’est un jugement très lourd et très sévère qui ne tient pas compte du dossier et de la personnalité des accusés”, a regretté Me Pierre-Yves Fradet, l’avocat de François-Xavier Manchet, un ancien douanier condamné à cinq ans de prison.

Jean-François Rosnoblet, édité par Danielle Rouquié et Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below