April 4, 2019 / 10:28 AM / 8 months ago

France: Nouvelle hausse des violences contre les médecins

Plus de 1.100 incidents ont été signalés par des médecins en 2018 en France, un chiffre en hausse de près de 9% en un an, rapporte jeudi l'Ordre des médecins qui exhorte le gouvernement à se saisir "d'urgence" de ce problème de violences en y apportant des "réponses concrètes". /Photo prise le 8 novembre 2018/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Plus de 1.100 incidents ont été signalés par des médecins en 2018 en France, un chiffre en hausse de près de 9% en un an, rapporte jeudi l’Ordre des médecins qui exhorte le gouvernement à se saisir “d’urgence” de ce problème de violences en y apportant des “réponses concrètes”.

“Alors que la barre symbolique des mille incidents remontés par les médecins avait été franchie en 2017, l’année 2018 est marquée par une nouvelle augmentation, avec 1.126 déclarations d’incidents”, précise l’Ordre des médecins, se basant sur les résultats de l’Observatoire de la sécurité des médecins.

Les agressions verbales ou menaces représentent 66% des incidents signalés devant le vandalisme (8%) et les agressions physiques (7%). En 2018, 31 médecins ont dû faire face à un agresseur armé (un couteau/cutter dans dix cas, un fusil à deux reprises, une bombe lacrymogène à deux reprises également, ou encore une arme automatique dans un cas), détaille l’Ordre.

Un tiers (31%) de ces incidents sont liés, selon les médecins, à un reproche relatif à une prise en charge, 17% à un vol, 16% à un refus de prescription (de médicament ou de certificat, par exemple), 11% à un temps d’attente jugé excessif ou à une falsification de document (ordonnance ou certificat).

Les généralistes sont les médecins les plus touchés (70%, contre 61% en 2017) alors qu’ils ne représentent que 44% de la population médicale globale. L’agresseur est le patient dans 54% des cas et un accompagnant dans 15% des cas.

“Il est urgent que les pouvoirs publics se saisissent pleinement de cet enjeu majeur, et qu’intervienne une véritable prise de conscience politique pour apporter des réponses concrètes aux médecins, dans la durée”, estime l’Ordre des médecins.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below