April 4, 2019 / 8:48 AM / 8 months ago

Benalla: Trois proches de Macron convoqués comme témoins par la justice

Le secrétaire général de l'Elysée, le directeur de cabinet et le chef de cabinet d'Emmanuel Macron sont convoqués la semaine prochaine comme témoins dans l'enquête sur les passeports diplomatiques d'Alexandre Benalla, selon une information de RTL confirmée jeudi à Reuters par la présidence. /Photo prise le 21 janvier 2019/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général de l’Elysée, le directeur de cabinet et le chef de cabinet d’Emmanuel Macron sont convoqués la semaine prochaine comme témoins dans l’enquête sur les passeports diplomatiques d’Alexandre Benalla, selon une information de RTL confirmée jeudi à Reuters par la présidence.

Alexis Kohler, Patrick Strzoda et François-Xavier Lauch sont convoqués le 10 avril par deux juges d’instruction, précise RTL.

L’information judiciaire, ouverte par le parquet de Paris et confiée à des juges, porte sur l’un des volets de l’affaire Alexandre Benalla, ex-chargé de mission à l’Elysée, accusé d’avoir fait un usage indu de ses passeports diplomatiques.

Ce dernier a été mis en examen le 18 janvier dernier dans ce dossier précis - une mise en examen qui s’ajoutent à celles concernant les violences qu’il est accusé d’avoir commises sur des manifestants en marge des cortèges du 1er mai 2018 et la détention non autorisée d’une arme.

Les juges cherchent à savoir comment il s’est procuré ses passeports et quels usages il en a fait après son licenciement de la présidence de la République, en juillet.

Lors d’une audition au Sénat, le 21 janvier, Alexandre Benalla a déclaré avoir utilisé ses documents de voyage 23 fois, notamment pour se rendre dans des pays d’Afrique.

Patrick Strzoda, également entendu par le Sénat en janvier, a accusé à cette occasion l’ex-homme de confiance d’Emmanuel Macron d’avoir eu recours à un document falsifié - “une note dactylographiée à en-tête du chef de cabinet” - pour obtenir un passeport de service.

Depuis les premières étincelles au mois de juillet, l’affaire Benalla poursuit les proches collaborateurs du chef de l’Etat, en particulier Alexis Kohler et Patrick Strzoda, que le Sénat soupçonne de ne pas avoir dit toute la vérité lors de leurs auditions devant la commission des Lois.

La haute assemblée a transmis le mois dernier leur dossier au parquet de Paris, à qui il revient désormais de décider s’il y a lieu de pousser plus loin les investigations.

Jean-Baptiste Vey et Simon Carraud, édité par Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below