April 3, 2019 / 4:42 PM / 5 months ago

Multiplication des accusations d'homophobie dans le football

Les accusations d'homophobie montent en puissance dans le milieu du football professionnel, dans le sillage des déclarations de la ministre des Sports Roxana Maracineanu (photo), choquée par la teneur de chants entendus lors d'un match PSG-OM le mois dernier. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - Les accusations d’homophobie montent en puissance dans le milieu du football professionnel, dans le sillage des déclarations de la ministre des Sports, choquée par la teneur de chants entendus lors d’un match PSG-OM le mois dernier.

Roxana Maracineanu a réclamé des sanctions de la part de la Ligue de football professionnel et de la Fédération française de football et une prise de conscience des clubs, une demande à laquelle les deux fédérations ont opposé la promesse de mesures de prévention.

“Quand on parle de chants homophobes, pour beaucoup de supporters cela fait partie du folklore. Je ne suis pas en train de dire que ça doit le rester, mais c’est une réalité. La majorité des supporters n’ont pas l’impression de blesser”, avait même tempéré Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP, dans le Parisien, des propos qu’elle a depuis amendés.

Mais le dépôt d’une plainte contre l’ancien capitaine de l’équipe de France, Patrice Evra, par deux associations de lutte contre l’homophobie, Stop Homophobie et Mousse a ouvert un volet judiciaire dans l’affaire.

Le parquet de Paris a confirmé l’ouverture d’une enquête pour injure à caractère homophobe le visant, confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux fin mars, Patrice Evra répètait “Paris vous êtes des pédés”, après un match PSG-Manchester United en Ligue des champions.

“Cette déclaration constitue une injure à raison de l’orientation sexuelle”, résumait mercredi Etienne Deshoulières, avocat des associations. “En portant plainte contre l’ancien capitaine de l’équipe de France de football, il s’agit d’un symbole pour alerter sur cette homophobie sociale dans le monde du sport, aujourd’hui en France”.

A la tête du collectif de vigilance sur l’homophobie dans le football Rouge direct, Julien Pontes réclame pour sa part la mise en place d’amendes pour les clubs, des mesures de retrait de points, suspension de match, voire d’exclusion du championnat.

“Il faut faire la même chose que pour les faits de racisme (...) il n’y a pas deux poids, deux mesures”, estime-t-il.

Julie Carriat, avec Noémie Olive, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below