April 2, 2019 / 2:35 PM / in 7 months

Philippe défend Sibeth Ndiaye contre le "bullshit"

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre Edouard Philippe a pris mardi la défense de la nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, qualifiant de “bullshit” (“connerie”) les accusations de manipulation la visant lorsqu’elle s’occupait de la communication d’Emmanuel Macron.

Le Premier ministre Edouard Philippe a pris mardi la défense de la nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye (photo), qualifiant de "bullshit" ("connerie") les accusations de manipulation la visant lorsqu'elle s'occupait de la communication d'Emmanuel Macron. /Photo prise le 1er avril 2019/REUTERS/Ludovic Marin

Lors des questions d’actualité à l’Assemblée nationale, le chef du gouvernement a salué l’arrivée dans son équipe de l’ancienne conseillère du président âgée 39 ans, jamais élue, dont il a salué “l’engagement professionnel”.

Edouard Philippe a été interpellé dans l’hémicycle par la députée Les Républicains Virginie Duby-Muller sur des propos prêtés à Sibeth Ndiaye, qui aurait déclaré l’été dernier à l’Express qu’elle assumait “parfaitement de mentir pour protéger le président”. L’intéressée a démenti lundi lors de son premier conseil des ministres, évoquant des paroles “tronquées, qui ont été sorties de leur contexte.”

“Est-ce à dire qu’elle est aujourd’hui parfaitement prête à mentir pour protéger le gouvernement?”, a demandé Virginie Duby-Muller.

“POLÉMIQUES MISÉRABLES”

La députée a également évoqué un article publié samedi dans le journal Le Monde selon lequel Sibeth Ndiaye a contribué à faire diffuser en juillet, avec la complicité de l’ancien conseiller élyséen Ismaël Emelien, “un message vidéo trompeur pour tenter d’excuser” l’ancien chargé de mission de l’Elysée Alexandre Benalla, accusé d’avoir violenté des manifestants à Paris en marge des défilés du 1er-Mai.

“Emmanuel Macron se trouve ce jour-là en déplacement à Périgueux, en Dordogne, en compagnie de nombreux journalistes accrédités. Trois quarts d’heure après la mise en ligne du montage par le compte macroniste, Sibeth Ndiaye en prévient quelques-uns oralement : ‘Va voir un compte qui s’appelle ‘French Politic’. Tu verras que Benalla n’est pas celui qu’on dit’”, écrit Le Monde.

“La porte-parole du gouvernement peut-elle nous confirmer avoir participé à cette grande entreprise de désinformation pour sauver le soldat Benalla ?”, a demandé Virginie Duby-Muller dans l’hémicycle.

Prenant le micro à la place de sa nouvelle porte-parole, assise sur le banc devant lui, Edouard Philippe a dénoncé des “simplifications” et des “polémiques misérables.”

“Dans ce gouvernement, personne ne veut dire autre chose que les faits et ce que nous voulons faire : tout le reste, si vous me le permettez, c’est du bullshit”, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre avait auparavant salué l’arrivée, dimanche, dans son gouvernement, outre Sibeth Ndiaye, de la députée Amélie de Montchalin, secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes, et de l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron Cédric O, secrétaire d’état au Numérique.

Il s’est dit “fier” de diriger une équipe notamment composée de personnes “dont l’expérience est un engagement professionnel, dont l’expérience n’est pas strictement liée au monde politique mais qui n’en est pas moins respectable et qui, à mon sens, apporte aux affaires publiques une grande richesse”.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below