April 2, 2019 / 11:05 AM / 8 months ago

Le Pape invite l'Eglise à reconnaître "une large trame d'autoritarisme" masculin

L'Eglise catholique doit reconnaître l'existence dans son histoire d'une domination masculine et de violences sexuelles commises aux dépens de femmes et d'enfants pour retrouver grâce aux yeux des jeunes, recommande le pape François dans une "Exhortation apostolique" publiée mardi. /Photo prise le 31 mars 2019/REUTERS/Alberto Pizzoli

CITE DU VATICAN (Reuters) - L’Eglise catholique doit reconnaître l’existence dans son histoire d’une domination masculine et de violences sexuelles commises aux dépens de femmes et d’enfants pour retrouver grâce aux yeux des jeunes, recommande le pape François dans une “Exhortation apostolique” publiée mardi.

Le document de 50 pages lui a été inspiré par le Synode sur “Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel”, qui s’est déroulé en octobre.

“Une Eglise vivante, écrit-il, peut réagir en prêtant attention aux revendications légitimes des femmes qui demandent plus de justice et d’égalité. Elle peut se rappeler l’histoire et reconnaître une large trame d’autoritarisme de la part des hommes, de soumission, de diverses formes d’esclavage, d’abus et de violence machiste.

“Grâce à ce regard, elle sera capable de faire siennes ces revendications de droits, et elle donnera sa contribution avec conviction pour une plus grande réciprocité entre hommes et femmes, bien qu’elle ne soit pas d’accord avec tout ce que proposent certains groupes féministes”.

Les onze membres du comité de rédaction - exclusivement féminin - du magazine “Donne Chiesa Mondo” (“Femmes Eglise Monde”), supplément mensuel de L’Osservatore Romano, ont présenté leur démission collective le mois dernier en accusant le nouveau directeur du journal du Vatican, Andrea Monda, de vouloir contrôler leur travail et limiter leur autonomie.

Le magazine a publié plusieurs articles controversés, notamment sur les religieuses victimes d’agressions sexuelles de la part de prêtres.

Dans son Exhortation apostolique, le pape reconnaît également qu’un nombre important de jeunes se sont détournés de l’Eglise. “Certains demandent même expressément qu’elle les laisse tranquilles, car ils ressentent sa présence comme désagréable, sinon irritante.”

“Cette demande ne découle pas toujours d’un mépris non critique ou impulsif. Elle peut aussi avoir des raisons sérieuses et compréhensibles: des scandales sexuels et financiers; un clergé mal préparé à s’engager efficacement avec les sensibilités des jeunes”.

“Une Eglise sur la défensive, qui n’a plus l’humilité, qui cesse d’écouter, qui ne permet pas qu’on l’interpelle, perd la jeunesse et devient un musée”, ajoute-t-il.

Philip Pullella, Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below