March 31, 2019 / 11:31 AM / 5 months ago

Migrants: Trump veut cesser d'aider Salvador, Honduras et Guatemala

Donald Trump veut mettre fin à l'aide financière versée par Washington au Salvador, au Guatemala et au Honduras, a annoncé samedi le département d'Etat, au lendemain d'une diatribe du président américain contre ces pays d'Amérique centrale accusés d'envoyer des "caravanes de migrants" aux Etats-Unis. /Photo prise le 29 mars 2019/REUTERS/Joshua Roberts

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump veut mettre fin à l’aide financière versée par Washington au Salvador, au Guatemala et au Honduras, a annoncé samedi le département d’Etat, au lendemain d’une diatribe du président américain contre ces pays d’Amérique centrale accusés d’envoyer des “caravanes de migrants” aux Etats-Unis.

“Nous appliquons les directives du président et mettons fin aux programmes d’assistance pour le triangle du Nord (les trois pays)”, a déclaré un porte-parole du département d’Etat, sans préciser les périodes concernées.

Le département d’Etat a ajouté que le Congrès, qui doit donner son feu vert à l’arrêt de ces programmes, serait “engagé dans le processus”.

Le sénateur démocrate du New Jersey Bob Menendez, qui est membre de la commission sénatoriale des Affaires étrangères, a critiqué une décision “irréfléchie”. “L’aide américaine à l’étranger n’est pas de la charité. Elle sert nos intérêts stratégiques et finance des initiatives qui protégent les citoyens américains”, a déclaré le sénateur dans un communiqué.

Lors d’un déplacement en Floride vendredi, Donald Trump a accusé les trois pays d’envoyer des “caravanes de migrants” vers les Etats-Unis, qui font face à une hausse des demandeurs d’asile de ces pays depuis plusieurs jours.

“Nous leur donnons 500 millions de dollars. Nous leurs avons versé des quantités d’argent phénoménales mais nous ne les payons plus parce qu’ils ne font rien pour nous”, a déclaré le président américain, qui a également menacé de fermer la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique la semaine prochaine si le Mexique ne bloque pas l’arrivée de migrants.

Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below