March 29, 2019 / 11:50 AM / 7 months ago

Gilets jaunes: Le maire de Bordeaux craint un samedi "apocalyptique"

BORDEAUX (Reuters) - Le maire de Bordeaux, Nicolas Florian, qui redoute une journée apocalyptique” samedi dans sa ville lors de la manifestation des “Gilets jaunes”, a appelé vendredi les Bordelais à rester chez eux et les commerçants à baisser leur rideau.

La place Pey-Berland à Bordeaux. Le maire de Bordeaux, Nicolas Florian, qui redoute une journée apocalyptique" samedi dans sa ville lors de la manifestation des "Gilets jaunes", a appelé vendredi les Bordelais à rester chez eux et les commerçants à baisser leur rideau. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

“C’est une journée qui peut être apocalyptique. Nous avons des centaines de personnes qui viendraient pour détruire, incendier. Donc moi je m’inquiète beaucoup sur la situation de la ville demain. Et j’appelle carrément à une ville morte”, a-t-il déclaré en marge d’une conférence de presse.

“Je conseille aux commerçants de baisser leur rideau et j’appelle tous les Bordelais à rester chez eux”, a-t-il ajouté. “Je n’ai pas envie d’avoir des drames humains.”

Conforté par un communiqué de la préfecture de la Gironde laissant craindre “la présence de manifestants violents et armés” le successeur d’Alain Juppé s’est également adressé aux Gilets jaunes “de bonne foi” afin qu’ils “prennent bien conscience de leurs responsabilités”.

Dans son communiqué, la préfecture indique que “face à la volonté manifeste de certains groupes, violents et très déterminés, de provoquer d’importants troubles à l’ordre public et des dégradations ce samedi dans le centre-ville, et de se confronter aux forces de l’ordre, le dispositif de sécurité et de secours sera renforcé afin de limiter tout risque d’atteintes aux personnes et aux biens”.

    La préfecture rappelle que les rassemblements qui se sont tenus depuis le 24 novembre 2018 à Bordeaux “ont été le théâtre d’affrontements violents avec les forces de l’ordre et ont eu pour conséquences de nombreux blessés et de nombreuses dégradations” avec un bilan humain s’élevant à 217 blessés et 755 personnes interpellées.

Pour ces raisons, le périmètre où il sera interdit de manifester par rapport au samedi précédent a été élargi à de nouvelles voies.

La mobilisation de samedi est redoutée dans d’autres villes de France après les graves violences du 16 mars.

Le préfet du Vaucluse a ainsi interdit la manifestation des “Gilets jaunes”, pressentie d’ampleur nationale samedi à Avignon (Vaucluse) à l’occasion de la 20e journée d’action du mouvement et placé la ville dans un quasi-état de siège.

Consigne a également été donnée au préfet de police de Paris d’interdire de nouveau toute manifestation samedi prochain sur les Champs-Elysées, où les “Gilets jaunes” ont pris l’habitude depuis le 17 novembre d’essayer de manifester tous les week-ends, a annoncé mercredi le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below