March 28, 2019 / 1:08 PM / 5 months ago

Grande America: La pollution prend la direction de l'Espagne

BORDEAUX (Reuters) - Le littoral de la Nouvelle-Aquitaine pourrait être en grande partie épargné par la pollution issue du naufrage du cargo Grande America dans le golfe de Gascogne, la nappe diffuse de fioul ayant incurvé son déplacement vers l’Espagne, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture maritime de l’Atlantique.

    Selon la dernière carte diffusée par la préfecture maritime, le front avant de la pollution se trouvait mercredi à 17h à environ 260 kilomètres de la Gironde et 220 kilomètres de la côte espagnole.

    “La pollution se déplaçait précédemment vers l’Est donc vers les côtes littorales françaises (Charente-Maritime/Gironde) puis a basculé vers le Sud-Est (Landes/Pays-Basque) puis le Sud et maintenant le Sud-Ouest”, a dit à Reuters le porte-parole de la préfecture maritime de l’Atlantique, le capitaine de corvette Riaz Akhoune.

    La pollution pourrait donc toucher le nord-ouest de l’Espagne.

    “Même si c’est l’Espagne qui était touchée, un jour ou l’autre des boulettes de pétrole arriveront sur la côte française. Je rappelle qu’il s’agit du naufrage d’un cargo et non d’un pétrolier et donc il s’agit de pollutions localisées et pas de marée noire”, a ajouté le porte-parole.

    Les conditions météorologiques qui se sont dégradées depuis dimanche sur la zone d’opération limitent depuis la mise en œuvre du matériel de lutte anti-pollution.

    Outre les zones de pollution sur le front avant, un bateau est maintenu à la verticale de l’épave qui repose depuis le 12 mars par 4.600 mètres de fond “où une irisation de faible intensité est toujours constatée”, selon le communiqué de la préfecture maritime de mercredi soir.    Deux bateaux ayant participé aux opérations anti-pollution sont arrivés mercredi au port de La Rochelle pour y décharger les polluants récupérés en mer et embarquer du matériel nécessaire aux opérations de lutte contre la pollution tels que des boudins et des tapis absorbants.

    Un troisième bateau a fait de même à Gijon en Espagne.

    Ces trois navires devraient rejoindre la zone dès que possible pour reprendre la lutte alors que les conditions météo devraient s’améliorer pour redevenir favorables à partir de vendredi et rester stables jusqu’au début de la semaine prochaine.

    Le navire spécialisé Island Pride, affrété par l’armateur italien afin de procéder à l’inspection de l’épave du Grande America, devait quant à lui appareiller de Vigo jeudi avec une arrivée d’ici la fin de semaine.

    Le cargo naufragé, qui transportait près de 2.100 véhicules et 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme contenant des matières dangereuses, contenait près de 2.200 tonnes de fioul de propulsion dans ses soutes et 190 tonnes de gasoil marine.

    Depuis le naufrage, cinq conteneurs non dangereux ont été récupérés en mer et rapportés à terre.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below