March 27, 2019 / 9:51 AM / 5 months ago

Vent de fronde contre les éoliennes dans les Charentes

Un vent de fronde contre les éoliennes s'est levé dans les Charentes, dont les deux départements sont partis en guerre contre les nouvelles implantations guidées selon eux uniquement par les intérêts commerciaux des opérateurs. /Photo d'archives/REUTERS/Nick Oxford

BORDEAUX (Reuters) - Un vent de fronde contre les éoliennes s’est levé dans les Charentes, dont les deux départements sont partis en guerre contre les nouvelles implantations guidées selon eux uniquement par les intérêts commerciaux des opérateurs.

Le département de la Charente-Maritime a voté vendredi dernier en faveur d’un moratoire de deux ans et celui de la Charente s’apprête à faire de même au mois de juin, une opposition qui pourrait essaimer ailleurs en France.

“On défend le mix énergétique, on sait qu’il y a des efforts à faire”, a dit à Reuters le président du Conseil départemental de Charente François Bonneau (PS). “Mais aujourd’hui, on a atteint les effets de seuil en termes d’acceptation par la population de ce phénomène éolien qui prend une dimension anarchique sur une grande partie de notre département.”

“On n’est plus dans l’analyse des zones venteuses mais dans la recherche de territoires où malheureusement des agriculteurs ne vivent pas bien, ont des terres sans grande valeur et à qui on fait miroiter des loyers annuels”, a-t-il ajouté.

Le président du Département de Charente-Maritime, Dominique Bussereau (ex-LR), également président de l’Assemblée des départements de France, a estimé lors de l’ouverture de la session de printemps de son conseil, la semaine dernière, que bientôt “il y aura plus d’éoliennes que de communes, dans ce département, et bientôt une éolienne pour 1.500 habitants”.

Le risque pour lui est de voir la Charente-Maritime “transformée en parc industriel” ce qui lui “paraît complètement contraire à la vocation touristique” de ce département.

Dans son département, 15 parcs pour un total de 81 éoliennes sont en service, 67 autres sont autorisées, 112 autres en cours d’instruction, sans oublier les 215 en projet ce qui porterait le total à 76 parcs pour 475 éoliennes.

Le département des Deux-Sèvres, qui fait également partie de l’ex-région Poitou-Charentes (désormais intégrée à la Nouvelle-Aquitaine) et dispose déjà de 327 MW de puissance éolienne installée, a également manifesté des réticences.

La Vienne dispose de 196 MW de puissance installée, suivie par la Charente (143 MW) et la Charente-Maritime (142 MW) alors que les 5 départements d’Aquitaine (Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques) n’ont aucune éolienne.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below