March 27, 2019 / 9:06 AM / in 6 months

Les députés britanniques prennent la main sur le Brexit

LONDRES (Reuters) - Les députés britanniques se réunissent mercredi à partir de 14h00 GMT pour procéder à un “vote indicatif” sur différentes options pour le Brexit, reprenant la main - pour quelques heures - sur le dossier aux dépens du gouvernement de Theresa May.

Les députés britanniques se réunissent mercredi à partir de 14h00 GMT pour procéder à une série de "votes indicatifs" sur différentes options pour le Brexit. /Photo prise le 13 mars 2019/REUTERS/Tom Jacobs

Au moins sept propositions pourraient être examinées:

1) une sortie sans accord de l’Union européenne

2) une révocation de l’article 50 qui aboutirait à l’annulation du Brexit et au maintien dans l’UE

3) l’organisation d’un nouveau référendum sur le Brexit

4) l’Accord de retrait conclu par Theresa May avec l’UE

5) un accord de libre-échange renforcé s’inspirant de l’accord Canada-UE

6) une union douanière avec l’UE

7) un accord à la norvégienne, impliquant le maintien du Royaume-Uni dans le marché unique, ainsi qu’un arrangement douanier.

Le président de la Chambre des communes, John Bercow, choisira quelles options devront figurer sur le bulletin de vote des élus, qui devront cocher les propositions auxquelles ils sont favorables.

Le vote doit avoir lieu à 19h00 GMT et le résultat annoncé à 21h00 GMT.

Selon Oliver Letwin, le député conservateur à l’origine de l’amendement voté lundi soir qui a donné la main au Parlement sur le processus, les élus devront soutenir plus d’une proposition afin qu’une majorité puisse se dégager sur une option.

“Nous devrons chercher le compromis. Nous savons que si nous ne votons que pour notre premier choix, nous n’arriverons pas à une solution majoritaire”, a-t-il déclaré à la BBC.

Oliver Letwin a également expliqué que le fait de voter en une seule fois, plutôt qu’option par option, devrait permettre d’éviter que des députés “truquent” la séquence.

Hilary Benn, élu travailliste et président d’une commission parlementaire sur le Brexit, a déclaré qu’un nouveau vote indicatif aurait lieu la semaine prochaine, probablement lundi, afin de réduire encore le nombre d’options.

Le gouvernement ne sera pas tenu d’appliquer les éventuelles options votées par les députés. Theresa May a déclaré qu’elle refuserait toute option qui serait impossible à négocier avec l’UE ou qui renierait les promesses électorales du Parti conservateur en 2017. Entre-temps, la Première ministre pourrait soumettre à nouveau au vote du Parlement l’Accord de retrait.

“La Première ministre pourrait obtenir un accord de dernière minute jeudi ou vendredi. Si elle y parvient, personne ne s’en réjouira davantage que moi”, a dit Oliver Letwin. “Si, cependant, cela ne se produit pas et si lundi une ou plusieurs propositions obtiennent un soutien majoritaire à la Chambre des communes, nous devrons travailler avec le gouvernement pour qu’il les applique”, a-t-il ajouté.

La Chambre des communes a déjà procédé à des votes indicatifs en 2003, sur la réforme de la Chambre des Lords, mais aucune option n’avait alors recueilli une majorité.

Kylie MacLellan; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below