March 26, 2019 / 12:20 PM / 5 months ago

Paris et Pékin réaffirment leurs engagements sur le climat

PARIS (Reuters) - La France et la Chine, principal pollueur de la planète, ont réaffirmé mardi, dans une déclaration commune sur le multilatéralisme publiée au troisième jour de la visite d’Etat du président Xi Jinping à Paris, leur engagement à lutter contre le réchauffement climatique et à préserver l’environnement et la biodiversité.

La France et la Chine, principal pollueur de la planète, ont réaffirmé mardi, dans une déclaration commune sur le multilatéralisme publiée au troisième jour de la visite d'Etat du président Xi Jinping à Paris, leur engagement à lutter contre le réchauffement climatique et à préserver l’environnement et la biodiversité. /Photo prise le 26 mars 2019/REUTERS/Thibault Camus

Emmanuel Macron et Xi Jinping y “réaffirment leur volonté de relever ensemble les défis en ce qui concerne le changement climatique, l’érosion de la biodiversité et la protection de l’environnement”, peut-on lire dans ce texte en 37 points dont dix concernent la question climatique.

La France comme la Chine s’engagent à appliquer “dans toutes ses dimensions” l’accord de Paris de 2015 sur le climat - qui vise à contenir le réchauffement mondial sous les 2°C par rapport à l’ère préindustrielle -, “à renforcer la capacité d’application des engagements et à communiquer d’ici 2020 leur stratégie à long terme de développement à faible émission de gaz à effet de serre pour le milieu du siècle”.

Les deux pays affirment également leur détermination à “travailler ensemble pour favoriser la ratification et la mise en oeuvre de l’amendement de Kigali au protocole de Montréal sur la réduction des HFC et promouvoir l’amélioration des standards d’efficacité énergétique dans le secteur du refroidissement”.

Les hydrofluorocarbones (HFC), qui comprennent le dioxyde de carbone ou encore le méthane, sont notamment utilisés pour la climatisation et la réfrégiration et leur élimination pourrait selon les experts permettre de réduire de 0,5°C le réchauffement de la planète d’ici à 2100, soit un quart des objectifs fixés par l’accord de Paris.

FLUX FINANCIERS

Paris et Pékin insistent également “sur l’importance d’une réorientation des flux financiers publics et privés vers la lutte contre le changement climatique et la protection de la biodiversité”.

Parmi les autres points d’accord entre les deux pays, leur engagement à agir “conjointement pour un sursaut mondial” face à l’érosion de la biodiversité, dans la perspective de la COP15 de la Convention sur la diversité biologique qui se tiendra fin 2020 en Chine.

Le texte mentionne également la lutte contre le braconnage et le trafic d’espèces de la faune, le soutien à l’établissement d’une aire marine protégée en Antarctique et insiste sur l’importance de lutter contre la pollution plastique de l’océan et des terres via le renforcement de la Convention de Bâle.

“L’accord qui a été signé sur le plan bilatéral entre la Chine et la France est un point d’avancée extrêmement fort sur ce sujet”, a estimé Emmanuel Macron lors d’une déclaration à la presse mardi à l’Elysée. “Je veux vraiment remercier le président Xi Jinping sur les indications claires qu’il donne sur les ambitions de la Chine en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de volonté de s’engager dans des actions très concrètes”.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below