March 25, 2019 / 6:33 PM / 8 months ago

GB: Les députés votent la prise de l'initiative sur le Brexit

LONDRES (Reuters) - Les députés de la Chambre des communes ont adopté lundi soir une motion destinée à leur donner les moyens de chercher à dégager une majorité sur le Brexit après les deux échecs cuisants subis par la Première ministre Theresa May pour faire ratifier son Accord de retrait.

Les députés de la Chambre des communes ont adopté lundi soir une motion destinée à leur donner les moyens de chercher à dégager une majorité sur le Brexit après les deux échecs cuisants subis par la Première ministre Theresa May pour faire ratifier son Accord de retrait. /Image diffusée le 25 mars 2019/REUTERS/Reuters TV

Cet amendement, déposé par l’élu conservateur Oliver Letwin et adopté par 329 voix contre 302, modifie l’agenda parlementaire pour donner aux élus de Westminster le temps d’organiser des votes indicatifs sur les différentes options offertes par le Brexit.

Les députés vont maintenant voter mercredi sur une série d’options sur le divorce entre Londres et Bruxelles et dire s’ils sont d’accord sur des liens plus étroits avec les Européens et ensuite tenter d’inciter le gouvernement à aller dans cette voie.

L’adoption de cet amendement témoigne à quel point Theresa May a perdu de son autorité politique bien qu’elle ait affirmé que son gouvernement ne se sentirait pas lié par les résultats de ces votes indicatifs de mercredi.

“Aucun gouvernement ne peut signer un chèque en blanc en s’engageant sur une solution sans savoir ce qu’elle est”, avait dit Theresa May avant le vote. “Aussi je ne peux engager le gouvernement à mettre en oeuvre le résultat d’un quelconque vote de cette chambre”, avait-elle dit.

Incapable de faire adopter l’accord approuvé en novembre par les négociateurs britanniques et européens, Theresa May avait demandé la semaine passé à ses partenaires un report du Brexit jusqu’au 30 juin.

Ces derniers, lassés par les atermoiement de Londres, lui ont donné un sursis de 15 jours jusqu’au 12 avril et un délai jusqu’au 22 mai, avant les scrutins des élections européennes, si elle parvient à faire approuver l’Accord de retrait dans les prochains jours.

Theresa May a annoncé plus tôt dans la journée qu’elle renonçait pour l’instant à organiser un troisième vote à la Chambre des communes sur son accord de Brexit, faute d’un nombre de voix suffisant en faveur du texte.

“Je continue de croire que la meilleure option pour le Royaume-Uni est de quitter l’UE le plus tôt possible avec un accord, soit le 22 mai”, a déclaré la Première ministre britannique devant les parlementaires.

“Mais à mon grand regret, je suis arrivée à la conclusion qu’à ce stade, il n’existe pas à la Chambre un soutien suffisant pour soumettre de nouveau l’accord à un troisième vote.”

D’après le journal The Sun, Theresa May a indiqué à certains parlementaires favorables au Brexit qu’elle envisagerait de démissionner en échange d’un vote de la Chambre des communes en faveur de l’accord de retrait que la Première ministre a négocié avec Bruxelles.

Kylie MacLellan; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below