March 23, 2019 / 2:03 PM / 7 months ago

Macron salue la victoire de la coalition contre l'EI en Syrie

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a salué samedi la “détermination” des armées de la coalition internationale qui a permis de faire tomber le “dernier bastion de Daech” mais a précisé que la lutte contre les groupes terroristes devait continuer.

A Baghouz en Syrie. Emmanuel Macron a salué samedi la "détermination" des armées de la coalition internationale qui a permis de faire tomber le "dernier bastion de Daech" mais a précisé que la lutte contre les groupes terroristes devait continuer. /Photo prise le 23 mars 2019/REUTERS

“Les forces démocratiques syriennes ont annoncé que le dernier bastion de Daech était tombé. Je rends hommage à nos partenaires et aux armées de la coalition internationale, dont la France fait partie. Ils ont combattu les terroristes avec détermination, pour notre sécurité”, a écrit le chef de l’Etat sur Twitter.

“Nous n’oublions pas les victimes de Daech. L’étape franchie aujourd’hui est immense : un danger majeur pour notre pays est éliminé. Mais la menace demeure et la lutte contre les groupes terroristes doit continuer.”

Les Forces démocratiques syriennes, l’alliance arabo-kurde soutenue par les Occidentaux, ont annoncé samedi que le groupe Etat islamique (EI) avait perdu son dernier bastion syrien à Baghouz et avait été définitivement vaincu en Syrie.

La ministre des Armées, Florence Parly, a confirmé par communiqué la victoire des Forces démocratiques syriennes.

“Acculés dans un réduit de la moyenne vallée de l’Euphrate, à la frontière irako-syrienne, les combattants de Daech ont dû céder les derniers mètres carrés dans l’offensive finale de la coalition”, écrit-elle. “Après cinq années de combats acharnés, c’est une étape décisive qui est franchie aujourd’hui.”

Elle avait salué, elle aussi, un peu plus tôt cette victoire sur Twitter.

“Nous ne devons pas nous bercer d’illusions. S’il faut célébrer le succès, la situation n’en reste pas moins précaire sur le terrain. Il est urgent de rester concentrés dans notre combat contre le terrorisme”, ajoute-t-elle.

“L’organisation terroriste s’est préparée depuis longtemps à cette échéance. Elle est passée dans la clandestinité. Elle reste capable d’agir. Aujourd’hui notre combat doit donc se poursuivre.”

Au cours des deux derniers mois, près de 60.000 personnes ont fui Baghouz, dans l’est de la Syrie, après avoir vécu dans des conditions épouvantables.

La chute de Baghouz marque le couronnement de quatre années d’efforts internationaux pour venir à bout des djihadistes même si l’EI demeure une menace, recourant à des tactiques de guérilla à partir de ses réduits dans des zones désertiques plus à l’Ouest.

Caroline Pailliez, édité par Eric Faye

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below