March 22, 2019 / 2:01 PM / in 5 months

Le chef du PPE refuse d'imaginer un retour de Farage au Parlement européen

Les Européens ne veulent pas que les Britanniques puissent participer aux élections européennes prévues fin mai notamment parce qu'ils ne souhaitent pas que les eurosceptiques britanniques fassent leur retour dans l'hémicycle pour perturber le fonctionnement de l'Union, a déclaré vendredi Manfred Weber (photo), chef de file du Parti populaire européen (PPE). /Photo prise le 22 mars 2019/REUTERS/Francois Lenoir

BRUXELLES (Reuters) - Les Européens ne veulent pas que les Britanniques puissent participer aux élections européennes prévues fin mai notamment parce qu’ils ne souhaitent pas que les eurosceptiques britanniques fassent leur retour dans l’hémicycle pour perturber le fonctionnement de l’Union, a déclaré vendredi Manfred Weber, chef de file du Parti populaire européen (PPE).

Manfred Weber, qui ambitionne de remplacer Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne, a dit redouter qu’en cas de report du Brexit, des parlementaires britanniques fassent leur retour au Parlement européen et qu’ils y sèment le trouble.

Réunis jeudi et vendredi pour un Conseil européen, les vingt-sept chefs d’Etat et de gouvernement européens hors Royaume-Uni ont reporté jeudi la date du Brexit du 29 mars au 22 mai - si la Chambre des communes ratifie l’accord de retrait la semaine prochaine – et au 12 avril dans le cas contraire. [nL8N2192BP]

Cette date butoir du 22 mai est censée permettre d’éviter l’organisation d’élections européennes mais on ne peut exclure que la Grande-Bretagne n’ait toujours pas quitté l’Union avant les élections qui s’étaleront du 23 au 26 mai et qu’elle finisse par envoyer des députés au Parlement européen.

“L’éventuelle participation de la Grande-Bretagne à l’élection européenne pourrait se traduire par un succès dans les urnes des formations politiques anti-élites. C’est mon inquiétude”, a prévenu Manfred Weber.

“Si Nigel Farage revient avec beaucoup de députés au Parlement européen, cela créera beaucoup de problèmes pour nous tous.”

Alors chef de file de l’Ukip, le parti eurosceptique britannique, Nigel Farage a mené campagne en faveur du Brexit et il a récemment prévenu qu’il se présenterait aux élections européennes si elle étaient organisées en Grande-Bretagne.

Clare Roth, Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below