March 22, 2019 / 10:16 AM / 5 months ago

Philippe salue la démission "responsable" du maire du Havre

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, Edouard Philippe, a “pris acte” de la démission de son successeur à la mairie du Havre, Luc Lemonnier, accusé par plusieurs femmes de leur avoir envoyé des photos de lui nu, et salué une “décision responsable”, a-t-on indiqué vendredi à Matignon.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a "pris acte" de la démission de son successeur à la mairie du Havre, Luc Lemonnier, accusé par plusieurs femmes de leur avoir envoyé des photos de lui nu, et salué une "décision responsable", a-t-on indiqué vendredi à Matignon. /Photo prise le 9 janvier 2019/REUTERS/Christophe Ena

Le chef du gouvernement, qui fut maire de la ville portuaire de 2010 à mai 2017 avant d’être nommé à Matignon par Emmanuel Macron, “prend acte de la démission de Luc Lemonnier, c’est une décision responsable”, a-t-on déclaré.

Ses services ont confirmé qu’Edouard Philippe avait fait un aller-retour au Havre (Seine-Maritime) jeudi matin.

Dans un communiqué publié jeudi soir, Luc Lemonnier a annoncé sa “démission de (ses) fonctions et mandats à la ville du Havre et à la communauté urbaine”.

“Cette décision, mûrement réfléchie, s’est imposée à moi en raison de la nécessité de protéger ma famille et mes proches”, a-t-il écrit. “Conformément à la loi, le premier adjoint assurera l’intérim.”

Radio France a publié vendredi le témoignage de quatre femmes qui disent avoir reçu des messages non sollicités de la part de Luc Lemonnier, par téléphone ou via Facebook, accompagnés de selfies de l’élu nu, entre 2011 et 2018.

Interrogé mardi par France Bleu après la diffusion d’un premier témoignage, l’avocat de l’ex-maire, Me Christian Saint-Palais, a évoqué des “relations virtuelles” qui se seraient nouées “dans le cadre de relations entre adultes consentants”.

L’affaire a éclaté le 16 mars avec un article du quotidien régional Paris-Normandie faisant état d’une enquête judiciaire après l’envoi d’un courrier anonyme, contenant une photo, à des conseillers municipaux du Havre.

Cette plainte, ouverte à la suite d’une plainte du successeur d’Edouard Philippe, a débouché le 18 mars sur un rappel à la loi adressé à l’auteur du courrier, selon Radio France.

La démission de Luc Lemonnier risque de relancer les spéculations sur un éventuel retour à court ou moyen terme d’Edouard Philippe à l’approche d’un remaniement gouvernemental annoncé comme imminent.

Depuis son arrivée à Matignon, le Premier ministre a continué à se rendre régulièrement au Havre et à suivre de près la politique locale.

En septembre dernier, il n’avait pas exclu de briguer un nouveau mandat lors des élections municipales de 2020, avant plus récemment de faire savoir que ce qu’il ferait après avoir été Premier ministre n’aurait “pas grand chose à faire avec la politique, et ça m’ira très bien”.

Marine Pennetier et Simon Carraud, édité par Elizabeth Pineau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below