March 20, 2019 / 4:17 PM / in 5 months

"Gilets jaunes": 42 peines de prison, dont 23 fermes, à Paris

Le tribunal de Paris a prononcé 23 peines de prison ferme et 19 peines de prison avec sursis pour les violences, dégradations et pillages commis samedi dernier dans la capitale en marge d'une manifestation des "Gilets jaunes", a-t-on appris mercredi de source judiciaire. /Photo prise le 16 mars 2019/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - Le tribunal de Paris a prononcé 23 peines de prison ferme et 19 peines de prison avec sursis pour les violences, dégradations et pillages commis samedi dernier dans la capitale en marge d’une manifestation des “Gilets jaunes”, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Ces condamnations sont au nombre de 86 décisions rendues en comparution immédiate lundi et mardi à la suite du saccage des Champs-Elysées le 16 mars, qui a conduit l’exécutif à durcir son arsenal sécuritaire et à limoger des responsables du maintien de l’ordre.

Le tribunal a prononcé six relaxes, renvoyé 26 audiences à la demande des prévenus, pour qu’ils préparent leur défense, prononcé une condamnation à des jours amende ou à une amende et dix condamnations à un travail d’intérêt général (TIG) ou à une peine de prison assortie d’un sursis avec obligation d’accomplir un TIG, précise-t-on de source judiciaire.

Les 23 peines de prison ferme le sont en totalité ou en partie, complétées par “19 condamnations à une peine de prison assortie d’un sursis ou d’un sursis avec mise à l’épreuve”. S’y ajoute enfin un renvoi du parquet à mieux se pourvoir.

Les différentes chambres ont prononcé 54 interdictions de séjour à Paris et délivré 17 mandats de dépôt, indique-t-on de même source.

Onze personnes ont par ailleurs été mises en examen mardi pour le pillage, samedi, du magasin de bijoux et d’objets en cristal Swarovski sur les Champs-Elysées, a-t-on appris auprès du parquet.

Trois d’entre elles ont été placées en détention provisoire et les huit autres sont sous contrôle judiciaires.

Les suspects sont mis en examen des chefs de “vols aggravés, recel et participation à un groupement en vue de commettre des violences et des dégradations”.

Selon la Chambre de commerce et d’industrie de Paris et d’Ile-de-France, 91 commerces ont été dégradés samedi dernier à Paris, principalement sur les Champs-Elysées, “dont 80% assez lourdement touchés (casse, vols, incendies).

Sophie Louet avec Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below