March 19, 2019 / 8:45 AM / 5 months ago

Le patron de l'olympisme japonais va quitter ses fonctions

Le président du Comité olympique japonais (COJ), Tsunekazu Takeda (photo), a annoncé mardi qu'il allait démissionner de ses fonctions à la fin de son mandat au mois de juin. /Photo prise le 19 mars 2019/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

TOKYO (Reuters) - Le président du Comité olympique japonais (COJ), Tsunekazu Takeda, a annoncé mardi qu’il allait démissionner de ses fonctions à la fin de son mandat au mois de juin.

La justice française a ouvert en décembre une procédure judiciaire pour des faits de corruption présumée dans l’attribution à la ville de Tokyo des Jeux olympiques d’été de 2020.

Takeda, qui est aussi vice-président du Comité d’organisation des JO de 2020, a déclaré devant le bureau exécutif du Comité olympique japonais qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat.

Le dirigeant sportif, qui a été mis en examen en France le 10 décembre pour corruption active, affirme n’avoir commis aucune action illégale.

Le juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke, qui l’a entendu, soupçonne Tsunekazu Takeda d’avoir versé des pots-de-vin en deux virements.

Selon Le Monde, qui a révélé l’information, il s’agissait notamment de rallier le soutien de membres africains du Comité international olympique (CIO) à la candidature de Tokyo.

Kiyoshi Takenaka et Jack Tarrant; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below