March 13, 2019 / 4:46 PM / 5 months ago

Les dépenses des hôpitaux moindres que prévu en 2018

Le ministère de la Santé annonce mercredi que les dépenses des hôpitaux, publics comme privés, ont progressé moins que prévu l'an passé en France, de l'équivalent de 300 millions d'euros, et qu'il a décidé de leur verser cette somme pour contribuer à réduire leur déficit global. /Photo prise le 14 novembre 2018/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Le ministère de la Santé annonce mercredi que les dépenses des hôpitaux, publics comme privés, ont progressé moins que prévu l’an passé en France, de l’équivalent de 300 millions d’euros, et qu’il a décidé de leur verser cette somme pour contribuer à réduire leur déficit global.

“Les dernières données disponibles relatives à l’exercice 2018 indiquent que les dépenses d’assurance maladie ont moins progressé que l’objectif voté, du fait principalement d’une évolution de l’activité hospitalière plus faible que prévue”, indique le ministère dans un communiqué.

La ministre Agnès Buzyn a décidé en conséquence “de verser ces fonds pour soutenir les établissements et contribuer ainsi à réduire leur déficit”, ajoute-t-il.

La hausse de l’objectif national des dépenses d’assurance maladie (Ondam) avait été fixée à 2,3% dans la loi de financement de la Sécurité sociale 2018, pour un total de 195,2 milliards d’euros, dont 80,7 milliards (+2,0%) pour les établissements de santé.

Ces derniers avaient déjà bénéficié à l’automne du dégel des crédits mis en réserve en début d’exercice pour garantir le respect de l’Ondam, soit 415 millions d’euros, rappelle le ministère.

Pour 2019, le gouvernement a programmé une hausse de 2,5% de l’Ondam, la plus forte depuis 2011, pour financer son plan santé. Elle reste néanmoins inférieure à la progression naturelle des dépenses de santé estimée autour de 4,0% par an sous l’effet du progrès médical et du vieillissement de la population.

Les ministères de la Santé et des Comptes publics doivent publier dans les jours qui viennent les comptes de la Sécurité sociale pour 2018 : l’objectif affiché lors de la présentation de la LFSS 2019 l’automne dernier était un déficit global (régime général + fonds de solidarité vieillesse) ramené à 1,0 milliard d’euros après 5,1 milliards en 2017, dont 900 millions (après 4,9 milliards) pour la seule branche maladie.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below