February 27, 2019 / 5:53 PM / 8 months ago

La France a vécu sa journée la plus chaude pour un mois de février

Au Parc des Buttes-Chaumont à Paris. La France a vécu mercredi sa journée la plus chaude jamais enregistrée pour un mois de février, a annoncé Météo France, qui a relevé une moyenne de 21,3°C, supérieure de plus d'un degré au précédent record remontant au 28 février 1960 (20,2°C). /Photo prise le 22 février 2019/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - La France a vécu mercredi sa journée la plus chaude jamais enregistrée pour un mois de février, a annoncé Météo France, qui a relevé une moyenne de 21,3°C, supérieure de plus d’un degré au précédent record remontant au 28 février 1960 (20,2°C).

De nombreuses communes ont connu des températures estivales, avec des pics à 28,1°C à Aïcirits, dans les Pyrénées-Atlantiques, 27,7°C à Eus, dans les Pyrénées-Orientales, ou 27,4°C à Belin-Béliet, en Gironde.

Dans ce contexte, des épisodes de pollution ont déclenché mercredi la mise en oeuvre de la circulation différenciée dans deux agglomérations, à Paris et à Lille.

Dans le bassin parisien, cette mesure adoptée pour contrer l’épisode de pollution aux particules fines PM10 sera levée dès jeudi, les prévisions météorologiques et atmosphériques indiquant la fin de cet épisode, a annoncé la préfecture de police de Paris.

“Airparif prévoit ainsi une amélioration de la qualité de l’air en Île-de-France avec un taux de concentration qui serait compris entre 25 et 35 μg/m³ - le seuil d’information et de recommandation étant de 50 μg/m³ - et une sortie de l’épisode de pollution dès demain”, indique la préfecture dans un communiqué.

Météo France prévoit jeudi un “changement de temps”, avec l’entrée d’une perturbation par le nord-ouest du pays et des maximales en baisse “allant généralement de 12 à 18 degrés, et encore par endroits jusqu’à 19 à 22 degrés sur l’extrême est du pays”.

Quelque 3.700 véhicules ont été contrôlés à 14h00 à l’intérieur du périmètre de l’A86, par 365 fonctionnaires de police ; 1.471 infractions ont été relevées, dont près de 600 pour non-respect de la circulation différenciée.

“A ce jour, quelque 40% d’automobilistes franciliens ne possèdent toujours pas de certificat qualité de l’air Crit’Air”, relève le préfet de Police, qui encourage les automobilistes à se procurer la vignette.

Julie Carriat, avec Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below