February 26, 2019 / 10:32 PM / in 8 months

AF-KLM doit être géré "sans interférence étatique", selon Le Maire

Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a pris acte mardi de l'entrée de l'Etat néerlandais au capital d'Air France-KLM tout en soulignant que le groupe de transport aérien, dont la France possède 14,3%, devait être géré "sans interférence étatique nationale". /Photo prise le 4 février 2019/REUTERS/Naina Helen Jama/TT News Agency

PARIS (Reuters) - Le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, a pris acte mardi de l’entrée de l’Etat néerlandais au capital d’Air France-KLM tout en soulignant que le groupe de transport aérien, dont la France possède 14,3%, devait être géré “sans interférence étatique nationale”.

Son homologue néerlandais avait annoncé quelques heures plus tôt que l’Etat néerlandais avait acquis 12,68% du capital d’Air France-KLM et souhaitait porter sa participation au niveau de celle de l’Etat français.

“Je prends acte de cette prise de participation du gouvernement néerlandais, qui s’est faite sans information du conseil d’administration ni du gouvernement français”, a dit Bruno Le Maire, selon une déclaration transmise à la presse par son entourage.

“Je réaffirme mon soutien à la stratégie de l’entreprise et de son management. Il est essentiel de respecter les principes de bonne gouvernance et qu’Air France-KLM soit géré dans l’esprit de son intérêt social sans interférence étatique nationale”, a-t-il ajouté.

Myriam Rivet, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below