February 24, 2019 / 11:56 AM / 9 months ago

Plus de 50 incendies en Corse, 1.600 hectares brûlés

AJACCIO (Reuters) - Quelque 1.600 hectares de végétation ont été brûlés samedi et dimanche en Corse où la préfecture a recensé une cinquantaine de départs de feu en raison des fortes rafales de vent et d’un faible taux d’humidité.

Quelque 1.600 hectares de végétation ont été brûlés samedi et dimanche en Corse où la préfecture a recensé une cinquantaine de départs de feu en raison des fortes rafales de vent et d'un faible taux d'humidité. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

La plupart de ces incendies auraient été générés par des écobuages et ont nécessité l’intervention de 330 personnels, principalement des sapeurs pompiers, mais également des militaires, a ajouté la préfecture, précisant qu’aucune victime n’est à déplorer et qu’aucune habitation n’a été détruite.

En Corse-du-Sud, le village de Sampolo qui compte une soixantaine d’habitants, à 50 km d’Ajaccio, a été “directement menacé par un feu virulent où seuls deux pompiers ont été légèrement blessés et un hangar détruit”, relèvent les services préfectoraux qui ne notaient aucun nouveau départ de feu dans la soirée.

En Haute-Corse, deux gros foyers étaient toujours actifs et globalement inaccessibles. Le premier était localisé à Sisco, dans le cap Corse, la partie la plus septentrionale; le deuxième à Calenzana, plus vaste commune du département et point de départ du sentier de grande randonnée GR20.

Sur ce seul incendie, attisé en crête par des vents violents de 110 à 130 km/h, “140 hommes ont été déployés” ainsi que des moyens aériens, arrivés en fin de matinée du continent, précise le colonel Jean-Jacques Peraldi, directeur du service d’incendie et de secours de Haute-Corse.

De nombreuses évacuations ont été menées dans le village qui a été directement menacé dans la nuit de samedi à dimanche, mais aucune habitation n’a été détruite, selon un bilan provisoire.

“Nous avons vécu des scènes impressionnantes, dignes du Portugal ou des Etats-Unis avec des flammes gigantesques : le feu est passé tellement vite que certains arbres ont été superficiellement brûlés”, a dit à Reuters le maire de Calenzana, Pierre Guidoni, qui soupçonne une origine criminelle du sinistre.

Une enquête confiée à la gendarmerie est en cours, de même que pour d’autres départs de feu, a indiqué la préfecture dans un communiqué.

Le ballet des avions porteurs d’eau et de retardant, des Canadair et Tracker qui sont restés sur le tarmac de l’aéroport de Bastia-Poretta pour la nuit, reprendra demain matin à 07h30 pour stopper la progression du feu dans la forêt de Bonifato.

La Corse est de plus en plus en proie aux incendies en dehors de la période estivale : en mars 2017, 300 hectares de maquis avaient été ravagés à Bastelica, un village à 30 km d’Ajaccio, tandis que cinq pompiers avaient été blessés et trois engins détruits par un feu d’origine volontaire.

En janvier 2018, environ 2.000 hectares avaient été incendiés sur la façade orientale de l’île, décimant plusieurs troupeaux et calcinant une vingtaine d’habitations.

Paul Ortoli, édité par Caroline Pailliez et Tangi Salaün

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below