February 17, 2019 / 5:15 PM / 6 months ago

Des "Gilets jaunes" marquent trois mois de contestation à Paris

Quelque 1.500 personnes, selon la police, ont défilé dimanche à Paris pour marquer les trois mois du mouvement des "Gilets jaunes", une mobilisation pacifique marquée toutefois par des insultes contre Ingrid Levavasseur, qui a renoncé à emmener la liste "Ralliement d'initiative citoyenne" aux européennes. /Photo prise le 17 février 2019/REUTERS/Benoît Tessier

PARIS (Reuters) - Quelque 1.500 personnes, selon la police, ont défilé dimanche à Paris pour marquer les trois mois du mouvement des “Gilets jaunes”, une mobilisation pacifique marquée toutefois par des insultes contre Ingrid Levavasseur, qui a renoncé à emmener la liste “Ralliement d’initiative citoyenne” aux européennes.

Le 14e samedi consécutif de manifestations en France a réuni 5.000 personnes à Paris, selon le ministère de l’Intérieur, mais les “Gilets jaunes” avaient été conviés à manifester aussi, pour la première fois, un dimanche afin de célébrer “l’anniversaire” de la contestation, dont le premier acte eut lieu le 17 novembre dernier.

Plusieurs centaines de personnes ont marché dans le calme entre les Champs-Elysées et le Champ-de-Mars, dans le VIIe arrondissement, avant de se disperser sans incident, sous la surveillance d’un important dispositif policier.

L’une des figures du mouvement, Ingrid Levavasseur, a été prise à partie par des manifestants à la fin de la manifestation et a été contrainte de se mettre à l’écart sous les huées et les insultes.

Cette aide-soignante de profession, âgée de 31 ans, a annoncé mercredi lors de l’émission “La Grande explication” (RTL-LCI-Le Figaro) qu’elle se dissociait de la liste “Ralliement d’initiative citoyenne”(RIC) dont elle devait prendre la tête pour les élections européennes et qu’elle souhaitait repartir “sur de bonnes bases”.

“Traîtresse”, “Enlève ton gilet” et des injures sexistes ont fusé dimanche à son passage.

“Ça va donner une mauvaise image du mouvement alors qu’on est tous des ‘Gilets jaunes’”, a déploré Ingrid Levavasseur.

“Ça ne va certainement pas me décourager, au contraire ça me rend encore plus forte”, a-t-elle ajouté.

Un autre rassemblement de “Gilets jaunes” était en cours dimanche en fin de journée Place de la République, à Paris.

Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below