February 15, 2019 / 7:30 PM / 6 months ago

LFI et d'autres formations rejoignent l'appel contre l'antisémitisme

PARIS (Reuters) - Plusieurs organisations et partis politiques, dont La France insoumise (LFI), ont rejoint vendredi l’”appel à l’union” contre l’antisémitisme qui se traduira par des rassemblements mardi en France, notamment à Paris.

Plusieurs organisations et partis politiques, dont La France insoumise (LFI), ont rejoint vendredi l'"appel à l'union" contre l'antisémitisme qui se traduira par des rassemblements mardi en France. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Selon un nouveau décompte transmis par le Parti socialiste, à l’origine de l’initiative, le parti de Jean-Luc Mélenchon mais aussi la Licra, SOS racisme ou encore Place Publique se joignent à l’appel, désormais lancé par une vingtaine de formations.

Les Républicains, La République en marche, le MoDem, le Parti communiste, Europe écologie-Les Verts, Agir, les Centristes, l’UDI, Génération.s, l’Union des démocrates et des écologistes figuraient dans la première liste dévoilée jeudi.

Le Rassemblement national (ex-FN) a dit ne pas avoir été sollicité.

“Ça n’est pas une manifestation qu’il faut pour stopper l’antisémitisme, mais l’action ! Celle consistant à éradiquer le fondamentalisme islamiste dans notre pays ! Êtes-vous prêts à signer pour cela ?”, a écrit la présidente du RN, Marine Le Pen, sur son compte Twitter.

“Evidemment nous appelons à lutter contre l’antisémitisme”, a déclaré le député RN Sébastien Chenu, joint par Reuters.

Jean-Luc Mélenchon, chef de file de LFI, s’est plaint dans un premier temps de ne pas avoir été convié, ce qu’a démenti Olivier Faure, premier secrétaire du PS, qui a affirmé sur Twitter l’avoir contacté mardi via l’application Telegram.

Dans leur communiqué commun, les signataires de l’appel dénoncent “la banalisation de la haine”.

“Nous portons dans le débat public des orientations différentes, mais nous avons en commun la République. Et jamais nous n’accepterons la banalisation de la haine”, dit le texte.

“C’est pourquoi nous appelons l’ensemble des Français à se réunir dans toutes les villes de France pour dire ensemble : NON, l’antisémitisme, ce n’est pas la France.”

A Paris, un rassemblement sera organisé mardi prochain sur la place de la République, à 19h00 (18h00 GMT).

Les faits antisémites ont augmenté de 74% l’an dernier, passant de 311 en 2017 à 541 en 2018, après deux années de baisse, selon le ministère de l’Intérieur.

Cette semaine, des portraits de l’ancienne ministre Simone Veil ont été barrés de croix gammées sur des boîtes aux lettres, à Paris, et les arbres plantés en mémoire d’Ilan Halimi, jeune juif torturé et assassiné par le “gang des barbares” en 2006, ont été sectionnés à Sainte-Geneviève-des-Bois.

Elizabeth Pineau avec Simon Carraud, édité par Benoît van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below