February 14, 2019 / 4:13 PM / 9 months ago

"Gilets jaunes": Macron appelle à revenir à une "saine raison"

Le moment est venu de revenir à une "saine raison", a déclaré Emmanuel Macron jeudi, à l'avant-veille de la 14e journée de mobilisation des "Gilets jaunes" dont une majorité de Français souhaitent désormais la fin, une première depuis le 17 novembre. /Photo prise le 14 février 2019/REUTERS/Philippe Wojazer

GARGILESSE-DAMPIERRE, Indre (Reuters) - Le moment est venu de revenir à une “saine raison”, a déclaré Emmanuel Macron jeudi, à l’avant-veille de la 14e journée de mobilisation des “Gilets jaunes” dont une majorité de Français souhaitent désormais la fin, une première depuis le 17 novembre.

Selon un sondage Elabe pour BFM TV diffusé mercredi, le soutien à ce mouvement hétéroclite, qui réclame entre autres plus de justice sociale et de démocratie participative, s’effrite (-5) et une majorité de Français (56%) souhaite désormais que les manifestations s’arrêtent.

Lors d’un déplacement à Gargilesse-Dampierre (Indre), dans le cadre du “grand débat national”, le chef de l’Etat a profité d’une question d’un élu sur le tourisme pour évoquer les manifestations et les violences qui les ont émaillées depuis l’automne.

“On ne peut pas parler tourisme ou on serait dans l’abstraction si, dans le moment que le pays vit, on n’appelait pas chacun aussi à la responsabilité sur l’image qu’on projette”, a-t-il souligné dans un échange avec une trentaine de maires locaux autour de la question du “développement local”.

“On ne peut pas projeter l’image d’un pays où il y aurait de la violence partout, ce n’est pas vrai”, a-t-il poursuivi. “D’abord ce n’est pas notre identité, notre personnalité, ensuite je pense que ça dessert tout le monde, je pense en particulier à celles et ceux qui vivent du commerce, de l’attractivité. Là dessus je serai d’une fermeté accrue”.

“Je pense que tout le monde doit revenir à la raison et le moment est venu de revenir à une saine raison”, a-t-il conclu.

Selon le ministère de l’Intérieur, quelque 51.400 personnes ont participé samedi dernier à l’acte 13 des “Gilets jaunes” en France, un chiffre en baisse par rapport à la semaine précédente (58.600) ou encore au 19 janvier (84.000).

Les manifestations ont une nouvelle fois été marquées par des incidents, notamment à Paris où un manifestant a été gravement blessé à une main et où du mobilier urbain et des véhicules ont été vandalisés.

Marine Pennetier, avec Philippe Wojazer à Gargilesse-Dampierre, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below