February 12, 2019 / 6:39 PM / 6 months ago

Le baron de la drogue "El Chapo" Guzman reconnu coupable aux USA

Le procureur fédéral de Brooklyn, Richard Donoghue, a dit s'attendre à ce qu'il soit condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle lorsque sa peine sera rendue le 25 juin. "C'est une peine sans issue ni retour", a-t-il déclaré à la presse. /Photo prise le 12 février 2019/REUTERS/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - Le célèbre chef de cartel mexicain Joaquin “El Chapo” Guzman a été reconnu coupable de trafic de drogue mardi par la justice américaine.

Les jurés du tribunal fédéral de Brooklyn, à New York, ont déclaré le baron de la drogue âgé de 61 ans coupable des dix chefs d’accusation retenus contre lui.

Le procureur fédéral de Brooklyn, Richard Donoghue, a dit s’attendre à ce qu’il soit condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle lorsque sa peine sera rendue le 25 juin. “C’est une peine sans issue ni retour”, a-t-il déclaré à la presse.

“El Chapo” Guzman, un des principaux acteurs de la guerre des cartels qui a fait plus de 200.000 morts au Mexique depuis 2006, a été extradé aux Etats-Unis en 2017, après avoir été arrêté l’année précédente suite à son évasion rocambolesque d’une prison de haute sécurité mexicaine.

Plus de cinquante personnes ont témoigné pendant les onze semaines son procès, jetant la lumière sur les méthodes du cartel de Sinaloa, dans l’Etat montagneux du nord-ouest du Mexique où Joaquin Guzman est né dans un village pauvre avant de se bâtir un empire grâce au trafic de drogue.

Il a fait entrer aux Etats-Unis des tonnes de cocaïne, d’héroïne, de marijuana et de méthamphétamine pendant plus de deux décennies et fait assassiner nombre de ses rivaux, selon la justice américaine.

“El Chapo”, premier baron de la drogue extradé aux Etats-Unis à avoir préféré un procès à un “plaider coupable”, n’a manifesté aucune émotion à la lecture du verdict, se contentant d’échanger un signe complice avec son épouse après la sortie du jury.

Dans un communiqué diffusé peu après, ses avocats se sont dits “évidemment déçus”. “Nous avons été confrontés à des obstacles extraordinaires et sans précédent pour défendre Joaquin, y compris sa détention à l’isolement”, ont-ils déploré en indiquant leur intention de faire appel du verdict.

Brendan Pierson et Jonathan Stempel; Tangi Salaün pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below