February 5, 2019 / 6:40 AM / 10 months ago

Dix morts dans un incendie à Paris, piste criminelle privilégiée

PARIS (Reuters) - Au moins dix personnes sont mortes dans un violent incendie, a priori d’origine criminelle, qui s’est déclaré dans la nuit de lundi à mardi dans un immeuble du XVIe arrondissement de Paris, selon un bilan encore provisoire donné par les autorités.

Au moins dix personnes sont mortes dans un violent incendie, a priori d'origine criminelle, qui s'est déclaré dans la nuit de lundi à mardi dans un immeuble du XVIe arrondissement de Paris, selon un bilan encore provisoire donné par les autorités. /Photo diffusée le 5 février 2019 sur les réseaux sociaux/REUTERS/Pierre-Alexandre Vezinet

Une résidente de l’immeuble, présentant des antécédents psychiatriques, a été arrêtée peu après l’arrivée des secours et placée en garde à vue, a précisé le procureur de Paris, Rémy Heitz, qui s’est exprimé devant la presse.

Le parquet a annoncé en fin d’après-midi qu’elle avait été admise à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris après un examen médical et de comportement, et que sa garde à vue était suspendue le temps de son hospitalisation.

“A ce stade et avec les éléments dont nous disposons, c’est la thèse criminelle qui est privilégiée”, a dit Rémy Heitz.

Le bilan officiel s’élève à ce stade à 10 morts, un blessé en urgence absolue et 36 blessés légers, dont huit pompiers.

Le feu s’est déclaré aux alentours de 00h30 (23h30 GMT) au deuxième étage de cet immeuble de la rue Erlanger puis s’est rapidement propagé, a précisé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui s’est déplacé sur place.

Selon une source proche de l’enquête, la suspecte aurait mis le feu après une dispute de voisinage avec un autre résident de l’immeuble, lui-même pompier professionnel.

Mais cette femme, qui était ivre, n’a pas reconnu les faits et a dit ne se souvenir de rien, dit-on de source policière.

Le Parisien a pour sa part recueilli le témoignage du voisin pompier, selon qui cette femme, avec qui il était en conflit récurrent, avait mis lundi soir la musique si fort qu’il avait décidé d’aller dormir ailleurs avec sa femme, après avoir en vain tenté de la ramener à la raison.

“Je suis tombé nez à nez avec ma voisine dans les escaliers”, a-t-il expliqué au Parisien. “Elle a dû mettre le feu chez moi pour se venger. Quand je l’ai croisée, elle m’a souhaité bon courage en me disant que j’étais pompier, et que j’aimais bien les flammes.”

Selon le procureur, cette femme de 40 ans a été arrêtée dans la rue, non loin du sinistre. Elle tentait alors de mettre le feu à une voiture et une poubelle, précise une source policière.

La configuration du bâtiment, donnant sur une cour, a rendu délicate la tâche des 250 pompiers mobilisés, qui ont déployé leurs échelles pour accéder aux appartements et au toit.

Cinquante personnes ont ainsi pu être sauvées, selon un porte-parole des pompiers de Paris, joint par Reuters.

    Les flammes ont été maîtrisées peu avant 06h00 (05h00 GMT) puis le feu complètement éteint vers 06h40.

Les deux immeubles adjacents ont été évacués “par mesure de sauvegarde”, selon le porte-parole des pompiers, qui a également fait état d’un risque d’effondrement du bâtiment incendié.

“Paris est en deuil ce matin après le violent incendie survenu dans un immeuble du 16e arrondissement”, a réagi la maire de Paris, Anne Hidalgo, sur Twitter.

Simon Carraud, Clotaire Achi et Arthur Connan avec Emmanuel Jarry et Service France, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below