February 4, 2019 / 6:48 AM / 7 months ago

Darmanin veut revoir les niches fiscales pour plus de justice

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé dans une interview du Parisien à paraître lundi qu'il comptait réviser le dispositif de niches fiscales pour apporter plus de "justice" comme le réclament les "Gilets jaunes". /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé dans une interview du Parisien à paraître lundi qu’il comptait réviser le dispositif de niches fiscales pour apporter plus de “justice” comme le réclament les “Gilets jaunes”.

“Les niches fiscales (...), c’est 14 milliards d’euros. Soit quatre fois plus que l’ISF (l’impôt de solidarité sur la fortune) ! Et plus de la moitié de ces 14 milliards profite aux 9 % des Français les plus riches”, a expliqué Gérald Darmanin.

“Je propose que l’on revienne dessus en diminuant le plafond global des niches, ou alors qu’on les mette sous conditions de ressources pour qu’elles profitent aux classes moyennes et populaires plutôt qu’aux plus aisés. Voilà une idée de justice fiscale”, a-t-il ajouté.

Il se dit défavorable à une réforme de l’impôt sur le revenu, comme le demande le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, qui plaide pour l’instauration d’une tranche d’impôt supplémentaire pour les plus riches.

“Je rappelle que seuls 45 % des Français sont imposables, et que les 10 % les plus aisés payent déjà 70 % du total de l’impôt sur le revenu !”, dit Gérald Darmanin.

Il dit par ailleurs vouloir envoyer chaque année à tous les Français le coût réel des services publics qu’ils ont utilisés, sous la forme d’une simulation personnalisée.

“S’il y a autant d’impôts, c’est parce que tous les Français bénéficient des services publics gratuits qui font le pacte social français. L’école est gratuite, l’hôpital est gratuit, les allocations et les prestations sociales sont parmi les plus élevées d’Europe”, explique-t-il.

Par cette proposition qu’il soumettra au président de la République, il souhaite que “chacun prenne conscience de la façon dont leurs impôts sont employés”.

Caroline Pailliez, édité par Eric Faye

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below