February 2, 2019 / 10:13 AM / 7 months ago

La Russie cesse elle aussi de respecter le traité FNI, déclare Poutine

Le président Vladimir Poutine a déclaré que la Russie cessait à son tour de respecter le traité FNI de 1987 sur les armes nucléaires de portée intermédiaire, à la suite d'une décision analogue des Etats-Unis. /Image diffusée le 2 février 2019/REUTERS/Sputnik/Alexei Nikolsky/Kremlin

MOSCOU (Reuters) - Le président Vladimir Poutine a déclaré samedi lors d’une réunion avec ses ministres des Affaires étrangères et de la Défense que la Russie cessait à son tour de respecter le traité FNI de 1987 sur les armes nucléaires de portée intermédiaire, à la suite d’une décision analogue des Etats-Unis, annonce le Kremlin.

“Les partenaires américains ont annoncé qu’ils cessaient de respecter l’accord; nous le suspendons nous aussi”, a dit le maître du Kremlin lors de la rencontre, retransmise par la télévision.

“Nous avons à plusieurs reprises, au fil des années, soulevé la question de négociations substantielles sur les questions de désarmement, sur tous les aspects”, a ajouté Poutine.

“Nous avons constaté que ces dernières années, nos partenaires n’avaient pas soutenu nos initiatives”.

Le président russe a dit samedi appuyer la proposition de son ministre de la Défense d’entamer la mise au point de missiles supersoniques de portée intermédiaire.

Au cours de la rencontre, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a accusé Washington d’enfreindre le traité FNI mais aussi d’autres accords de désarmement, comme le traité de non prolifération nucléaire (TNP).

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi qu’ils cesseraient dès ce samedi de respecter le traité sur les FNI et se retireraient officiellement de ce pacte dans six mois, sauf si Moscou cessait de violer l’accord.

Le traité FNI, signé il y a 32 ans par le président américain Ronald Reagan et le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev, visait à l’élimination de tous les missiles de croisière et missiles balistiques américains et russes lancés depuis le sol et ayant une portée se situant entre 500 km et 5.500 km.

Washington accuse Moscou depuis plusieurs mois de violer cet accord en alignant dans son arsenal militaire des missiles Novator 9M729 (SSC-8 pour l’Otan).

Vladimir Soldatkin; Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below