January 31, 2019 / 10:49 AM / 7 months ago

Buzyn fustige la candidature de Bellamy aux européennes

PARIS (Reuters) - La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a vivement critiqué jeudi la candidature de François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains (LR) aux élections européennes, dont les prises de position sont, selon elle, d’un “archaïsme d’un autre siècle”.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn (photo), a vivement critiqué jeudi la candidature de François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains (LR) aux élections européennes, dont les prises de position sont, selon elle, d'un "archaïsme d'un autre siècle". /Photo prise le 11 janvier 2019/REUTERS/Benoit Tessier

“Je ne comprends pas qu’on puisse se présenter comme tête de liste aux européennes et dire : attention, ne tenez pas compte de mes convictions”, a déclaré Agnès Buzyn sur CNews à propos de ce philosophe très critiqué pour ses positions conservatrices, notamment sur le mariage pour tous et l’avortement.

“Evidemment, ses convictions, j’ose espérer pour lui qu’elles ne sont pas que personnelles et qu’il les porte. C’est un message politique qui est envoyé vis-à-vis d’un électorat choisi, qui, à mon avis cherche à recruter des gens très conservateurs.”

“C’est un message politique”, a déclaré la ministre. (...) On ne peut pas dire : c’est personnel et ça ne concerne pas mon mandat politique. Il a un mandat politique. Ce sont ses idées. Ce sont des idées contre l’avortement, des idées même contre la contraception.”

Elle a cité les propos du jeune professeur de philosophie catholique de 33 ans à propos de l’utilisation du préservatif.

“Il était contre une campagne de santé publique en faveur des préservatifs pour éviter le sida”, a affirmé la ministre.

“C’est vraiment d’un archaïsme qui date d’un autre siècle”, a-t-elle dit.

Elle a également accusé le candidat d’avoir évoqué l’idée pour les pharmaciens de bénéficier d’une “clause de conscience” pour ne pas délivrer de contraceptifs.

“Plus on est radical en général, plus on s’attaque au droit des femmes”, a indiqué Agnès Buzyn . “Clairement, le droit des femmes est remis en cause et quand en plus, on fait des propos contre une campagne de santé publique en faveur du préservatif, je crois que là, on dépasse les bornes.

François-Xavier Bellamy a défilé à plusieurs reprises dans les cortèges d’opposants à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) mais il ne prône pas l’abrogation de la loi Veil.

Danielle Rouquié, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below