November 29, 2018 / 6:05 PM / 10 days ago

Macron rencontrera "MBS" en marge du G20 à Buenos Aires

Emmanuel Macron a annoncé jeudi qu'il rencontrerait le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salman, dit "MBS", en marge du sommet du G20 qui s'ouvre vendredi à Buenos Aires et s'est dit favorable à une "association" de la communauté internationale à l'enquête sur l'assassinat de Jamal Khashoggi. /Photo prise le 29 novembre 2018/REUTERS/Agustin Marcarian

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a annoncé jeudi qu’il rencontrerait le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salman, dit “MBS”, en marge du sommet du G20 qui s’ouvre vendredi à Buenos Aires et s’est dit favorable à une “association” de la communauté internationale à l’enquête sur l’assassinat de Jamal Khashoggi.

Reconnue par Ryad, la mort de cet éditorialiste le 2 octobre dernier au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul a soulevé une vague d’émotion internationale tout en suscitant l’embarras des partenaires du royaume wahhabite.

Ryad a assuré qu’il s’agissait d’une “opération non autorisée” par le pouvoir saoudien et que le nouvel homme fort du royaume, le prince héritier, n’en avait pas été informé - des explications accueillies avec scepticisme par plusieurs gouvernements occidentaux.

Emboîtant le pas à l’Allemagne, la France a adopté le 22 novembre dernier des sanctions contre dix-huit ressortissants saoudiens impliqués dans l’assassinat du journaliste.

“J’ai toujours été très clair sur le cas de l’Arabie saoudite et j’aurai l’occasion immanquablement en marge de ce G20 d’évoquer (l’affaire-NDLR) avec le prince héritier”, a déclaré Emmanuel Macron jeudi lors d’une conférence de presse commune avec son homologue argentin Mauricio Macri.

“Nous aurons” également “l’occasion de l’évoquer entre Européens demain matin puisque j’ai souhaité (...) avoir une réunion de coordination entre Européens au début de ce G20”, a-t-il ajouté à Buenos Aires.

Concernant la mort de Jamal Khashoggi, le chef de l’Etat français a une nouvelle fois souhaité “que toute la vérité soit faite” et “que les investigations qui sont menées à la fois en Turquie et en Arabie saoudite puissent se poursuivre”.

Il faut “que nous puissions, en respectant les droits de chacun et la présomption d’innocence qui va avec, avoir toute clarté”, a-t-il souligné. “Je suis favorable à une transparence et une association de représentants de la communauté internationale sur cette affaire puisqu’elle a touché (...) le monde entier.”

Marine Pennetier, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below