November 29, 2018 / 1:54 PM / 19 days ago

La Pologne veut construire une nouvelle mine de charbon

La mine de charbon de Belchatow. Le gouvernement de Varsovie a annoncé jeudi son intention d'investir l'an prochain dans la construction d'une nouvelle mine de charbon en Silésie. /Photo d'archives/REUTERS/Kacper Pempel

VARSOVIE (Reuters) - A trois jours de l’ouverture en Pologne de la COP24 sur le climat, le gouvernement de Varsovie a annoncé jeudi son intention d’investir l’an prochain dans la construction d’une nouvelle mine de charbon en Silésie.

“La Pologne a besoin de charbon. Ou bien ce sera notre charbon, ou bien il viendra de l’extérieur”, a expliqué le vice-ministre de l’Energie Grzegorz Tobiszowski lors d’une conférence de presse.

La conférence de Katowice en Silésie, 24e conférence des parties signataires de la Convention-cadre de l’Onu sur le changement climatique (CCNUCC), est jugée cruciale pour parvenir à des règles précises d’application de l’Accord de Paris sur le climat, qui doit entrer en vigueur en 2020.

L’objectif affiché par l’Accord de Paris de 2015 est de réduire le recours aux énergies fossiles et les émissions de gaz à effet de serre pour contenir la hausse des températures mondiales “nettement en dessous de 2°C” par rapport aux niveaux préindustriels et de s’efforcer de limiter cette augmentation à 1,5°C.

Le 21 novembre dernier, dix Etats membres de l’Union européenne ont invité la Commission de Bruxelles à adopter un objectif de zéro émissions nettes de gaz à effet de serre d’ici 2050, objectif mis en doute par le ministre polonais de l’Energie Krzysztof Tchorzewski.

“Je ne vois pas les centrales électriques à charbon disparaître de Pologne en 2050. L’espérance de vie des centrales électriques ne s’arrêtera pas en 2050”, a déclaré le ministre lors de la même conférence de presse.

A moyen terme, le gouvernement polonais prévoit de ramener la part du charbon dans la production d’électricité de 80% actuellement à environ 60% d’ici 2030, selon une version encore provisoire de sa feuille de route énergétique.

La Pologne dit vouloir remplacer une partie du charbon par de l’énergie nucléaire et des énergies renouvelables, mais aucune de ces décisions n’a encore été avalisée par le gouvernement.

Le parti conservateur Droit et justice (PiS) a été porté au pouvoir en 2015 en promettant notamment de soutenir l’industrie houillère. Il estime que la Pologne n’a pas les moyens de procéder à une transition énergétique “brutale”.

Agnieszka Barteczko; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below