November 27, 2018 / 7:30 PM / 16 days ago

Le DG de Renault doit rester le président de l'alliance, dit Le Maire

Le directeur général de Renault doit rester le président de l'alliance Renault-Nissan, a déclaré mardi le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, interrogé sur LCI sur l'affaire Carlos Ghosn. /Photo prise le 27 novembre 2018/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - Le directeur général de Renault doit rester le président de l’alliance Renault-Nissan, a déclaré mardi le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, interrogé sur LCI sur l’affaire Carlos Ghosn.

“Il y a aujourd’hui un partage qui me paraît le bon, il y a un équilibre qui me paraît le bon”, a-t-il déclaré.

“Je ne souhaite pas qu’il y ait des modifications entre les équilibres de pouvoirs”, a ajouté le ministre. “Le directeur général de Renault doit rester président de l’alliance.”

Carlos Ghosn est en détention au Japon depuis le 19 novembre en raison d’accusations de fraude fiscale et d’utilisation des fonds de l’entreprise à des fins personnelles dans le cadre de ses activités chez Nissan. Il dément les accusations portées contre lui, a rapporté dimanche la chaîne publique japonaise NHK.

Elizabeth Pineau, édité par Catherine Mallebay-Vacqeuur

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below