November 26, 2018 / 8:34 PM / 20 days ago

La sonde InSight s'est posée sur Mars pour une mission de 24 mois

LOS ANGELES (Reuters) - La sonde InSight de la Nasa a réussi lundi soir à se poser sans encombres sur Mars après un voyage dans l’espace de 548 millions de kilomètres qui devrait permettre de mieux comprendre la formation du système solaire.

Des ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL) près de Los Angeles. La sonde InSight de la Nasa a réussi lundi soir à se poser sans encombres sur Mars après un voyage dans l'espace de 548 millions de kilomètres débuté en Californie le 5 mai. /Image diffusée le 26 novembre 2018/REUTERS/NASA/JPL

Mars InSight est atterrisseur immobile de 360 kg transportant des instruments scientifiques qui vont examiner en profondeur la structure interne de Mars pendant 24 mois, soit environ la durée d’une année martienne.

Les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL) près de Los Angeles ont confirmé la réussite de l’opération grâce à des signaux relayés vers la Terre par deux satellites miniatures lancés en même temps qu’InSight.

Partie de Californie le 5 mai et au terme d’un périple de six mois, la sonde s’est posée sur la planète rouge à 15h00 (20h00 GMT) provoquant un tonnerre d’applaudissements dans la salle de contrôle.

Quelques minutes plus tard, les ingénieurs ont reçu une première photographie, une sorte de “selfie” pris par la sonde et montrant l’un des pieds de l’atterrisseur à côté d’un rocher.

InSight est entrée dans l’atmosphère martienne à une vitesse de 19.795 km/h avant d’être ralentie par la friction atmosphérique de la planète rouge, un parachute géant et des rétro-fusées lors d’une descente d’environ 130 km.

Cette descente a duré six minutes et demie avant que l’atterrisseur à trois pieds se pose gentiment à la surface de Mars, dans une vaste zone désertique baptisée Elysium Planitia, proche de l’équateur de la planète.

InSight s’est posée à environ 600 km du point d’atterrissage de Curiosity, ce petit rover (engin mobile) qui était arrivé sur la planète rouge en 2012.

La sonde va maintenant effectuer des relevés sismiques et des enregistrements des températures pour tenter de comprendre comment Mars s’est créée et par extension pour aider à la compréhension de la formation de la Terre et des autres planètes du système solaire.

MACHINE À REMONTER LE TEMPS

Alors que les mouvements tectoniques et les autres forces telluriques ont fait quasiment disparaître tous les éléments témoignant des origines de la Terre, la majeure partie de Mars (dont la taille est environ un tiers de celle de notre planète) est certainement restée immobile.

Cette immobilité fait de Mars une machine géologique à remonter le temps que les scientifiques vont pouvoir explorer à l’aide de la sonde.

L’instrument essentiel d’InSight est un sismomètre de haute précision, de fabrication française, destiné à déceler les vibrations les plus ténues des “tremblements de Mars” et les impacts de météorites.

Les scientifiques espèrent assister à plusieurs dizaines de ces secousses afin d’obtenir des données sur la profondeur, la densité et la composition de la structure de la planète rouge.

Cela devrait aussi fournir des données sur le manteau rocheux qui l’entoure et sur sa couche la plus extérieure, la croûte martienne.

InSight est équipée aussi d’une perceuse de fabrication allemande qui peut descendre jusqu’à cinq mètres de profondeur dans le sol martien.

Un petit émetteur radio doit transmettre un signal pour détecter les fines oscillations de la rotation de Mars et aider à déterminer la taille de son coeur, et savoir si ce dernier demeure fondu.

Une pause de seize minutes a été observée après l’atterrissage de la sonde afin de permettre à la poussière de retomber au sol.

InSight a ensuite déployé ses panneaux solaires en forme de disques afin de disposer d’une alimentation électrique pour mener ses explorations.

InSight représente la 21e mission lancée par les Etats-Unis vers Mars depuis les missions de survol Mariner dans les années 1960. Près de 20 autres missions ont été lancées vers Mars par d’autres pays.

Steve Gorman à Pasadena; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below